Santé

4 bonnes raisons d’arrêter de vapoter

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 09/06/2015
cig_electronique

Les recherches sur les effets de la cigarette électronique sur la santé se multiplient. Certaines études révèlent des informations…surprenantes mettant en évidence que la vapoteuse est loin d’être la solution phare pour lutter contre le tabagisme. Voici quatre conséquences santé de la e-cigarette:

1/ Une difficulté à tousser

Peter Dicpinigaitis, professeur à l’Albert Einstein College of Medicine, a dévoilé suite à une étude qu’il a menée que la cigarette électronique empêche les utilisateurs de tousser même si cela est nécessaire. L’expert et une équipe de chercheurs ont demandé à 30 non-fumeurs de vapoter trente fois pendant 15 minutes. Exposés ensuite à la capsaïne, l’élément actif du piment qui fait tousser, les volontaires étaient beaucoup moins sensibles à l’élément actif de la capsaïne ; ils toussaient peu.

2/ Exposition à des produits chimiques toxiques

Le professeur Daniel Sullivan de l’Université de l’Alabama School of Medicine a par contre mis à en évidence un lien entre l’e-cigarette et la formation de diverses substances toxiques comme l’acétaldéhyde, l’acroléine et le formaldéhyde. L’expert s’est penché sur le mécanisme de fonctionnement de la cigarette électronique. A priori, la température de la bobine favorise la production de certains produits toxiques qui pourraient avoir des impacts nocifs sur la santé. Le professeur dénonce donc l’insuffisance des normes de conception d’e-cigarettes.

3/ Perturbation au niveau des poumons

Une étude réalisée par Temperance Rowell de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill révèle que l’e-cigarette peut causer une forme de perturbation néfaste au niveau des poumons. Selon l’expert, ce sont les liquides aromatisés utilisés lors de sa fabrication qui sont en cause. Les effets diffèrent selon les saveurs. A priori, les cigarettes électroniques au « bonbon à la cannelle », « pudding à la banane » ou « tabac mentholé » se révèlent les plus nocives.

4/ Echec de sevrage

Alors que l’e-cigarette a pour rôle de favoriser le succès d’un sevrage tabagique, Riyad al-Lehebi, chercheur à l’université de Toronto, a mis en avant son inefficacité suite à une méta-analyse de 4 études de grande ampleur. L’expert avance que l’effet bénéfique de la cigarette électronique ne dure qu’un mois. Mais au bout de 3 à 6 mois, les utilisateurs finissent par succomber à la tentation et recommencent à fumer. Riyad al-Lehebi remet en cause donc l’utilisation de l’e-cigarette durant un sevrage tabagique. L’expert suggère aux fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer d’opter pour un traitement conventionnel qui a déjà donné des résultats concrets.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *