Uncategorized

5 conseils pour réussir une application m-santé

Category: Uncategorized Written by Doc Du Net / 09/07/2014
conseil mobile health

M-Santé ou santé mobile est l’intégration des technologies de l’information et de la communication sur la totalité ayant un rapport avec la santé. Ces technologies permettent un accès en temps réel sur un ensemble d’informations et de services de santé, qu’on peut utiliser à travers une application mobile. Heliceum, une société qui se spécialise dans le développement d’applications et de jeux sur terminaux mobiles (tablettes et Smartphones) vient de dévoiler sa nouvelle infographie pour la création d’une application M-Santé. Cette infographie prodigue 5 conseils pour réussir la création d’une application M-Santé.

1- Connaissance du Marché

Ces prochaines années, le marché de la M-Santé va connaître une croissance considérable. Cette croissance sera expliquée en partie par le “boom” des appareils de santé connecté. Cette croissance exponentielle est expliquée par l’expansion de la 4G compatible sur 1 milliard de terminaux connectés d’ici 2017. Ce marché devrait atteindre 26 milliards de dollars en 2017, contre 6.2 milliards de dollars en 2014. D’ici à 2017, au moins 50% des Smartphones disposeront d’une application M-santé. D’ici à 2017, les terminaux (tablettes et Smartphones) subiront une croissance de +21.5%, ils devront atteindre le nombre de 3.4 milliards en 2017 contre 2.8 milliards en 2014. Les professionnels de santé seront les premières interfaces des patients avec ces applications de M-Santé.

2- Connaissance de la concurrence

En moyenne, il faut compter 7 applications de M-santé par éditeur. A cet effet, il existe 6 groupes d’éditeurs, 32% des “helpers” veulent partager leur savoir au plus grand nombre. Exemple: Arrêtez de fumer. 20% des spécialistes en médecine pourront directement partager leur expertise à partir des applications de santé exemple Ebook SRLF, 18% des connecteurs utilisant des statistiques et objets connectés pourront créer de la valeur, exemple Polar Electro, 14% des experts en développement mobile pourront capitaliser sur la croissance du marché de la santé , exemple Médicaments AZ de Oxygen. 10% des spécialistes en fitness pourront générer des revenus sur le marché du fitness, exemple Runtastic. Et 3.4% des acteurs traditionnels de la santé pourront augmenter leur notoriété sur terminaux mobiles, exemple Mon pharmacien Giphar de Sogiphar.

3-Connaissance des applications

Le Top 5 des applications de M-santé se répartit comme suite : 30.9% fitness, 16.6% références médicales, 15.5% bien-être, 7.4% nutrition, 6.6% gestion médicale. Pour le potentiel à venir , 53% concernent les applications de contrôle à distance et 38% des applications de consultation à distance. Pour cette année 2014, il y a eu le lancement des applications Google Fit(Google) et Healthbook (Apple)qui collectent un grand nombre de données et informations santé et fitness.

4-Connaissance des mobinautes

Les mobinautes sont de plus en plus à l’écoute de leur bien-être et de leur santé. 62% d’entre eux sont prêts à recourir à une application mobile pour prévenir les soucis de santé. 53% d’entre eux qui sont souffrent d’une maladie chronique veulent que leur médecin leur recommande des applications de M-santé ; 7 mobinautes sur 10 n’ont pas pu télécharger une application santé, car ils n’en n’ont pas trouvé correspondant à leur recherche.

5- Sécurisation des données

Les trois principaux types de données récupérées concernent la santé et fitness (IMC, kilos, calories…), les données sur le patient (taux de sucre, pression sanguine….), les données pour examens médicaux (respiration, test sanguin…). A noter que 54% des mobinautes préfèrent ne pas installer une application quand ils découvrent les nombreuses données personnelles qu’ils doivent partager. 50% des applications mobiles ne fournissent aucune information à la politique de confidentialité des données de l’utilisateur. 45% des mobinautes ont un doute sur l’utilisation de leurs données de santé

Sur ce point, Alexis Godard, COO Heliceum déclare que : « Le marché des applications de m-Santé doit urgemment faire l’objet d’une régulation afin de garantir la sécurité des utilisateurs : sécurité des données, distinction entre applications « gadget » et applications médicales certifiées, obsolescence des applications… »

Retrouvez l’infographie Heliceum ici

Thank for sharing!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *