Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Au secours, j’ai deux cerveaux

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 05/02/2014
jeune femme rousse qui mange sous les couvertures

Le système digestif humain dispose de neurones !

C’est l’une des découvertes majeures de ces dernières années : le système digestif humain dispose de neurones, tout comme le cerveau. De là à parler à propos du ventre de deuxième cerveau, il n’y a qu’un pas, vite franchi par les journalistes qui se sont emparés de cette sensation médicale, pour la vulgariser. Mais qu’en est-il exactement ? Le système nerveux entérique (ventre et intestins) compte 200 millions de neurones qui lui permettent principalement de gérer les mécanismes complexes de la digestion. Ces neurones servent également à la communication entre le ventre et la tête, via le nerf vague. A titre de comparaison, notre système nerveux entérique compte davantage de neurones que le cerveau d’un chien, qui n’en a que 160 millions !

Ventre neuronal et pathologies

Le ventre est impliqué dans la production de 95% de notre sérotonine, une hormone régulatrice des émotions. Autrement dit, il constitue le siège privilégié de notre cerveau émotionnel (par opposition au cerveau rationnel) : une vérité que connaissait depuis bien longtemps la sagesse populaire, qui se traduit dans des expressions telles que « avoir une boule au ventre » ou « avoir des tripes ». Certains chercheurs pensent que les maladies neuro-dégénératives pourraient avoir leur source dans le système digestif : par exemple la maladie de Parkinson. Un diagnostic précoce, au niveau des voies digestives, permettrait une meilleure prise en charge des pathologies et offrirait des chances accrues de guérison. Le ventre abrite par ailleurs près de cent mille milliards de bactéries diverses, qui pourraient aussi bien conditionner notre personnalité qu’ouvrir d’intéressantes perspectives thérapeutiques.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (0)
  1. Pingback: Au secours, j'ai deux cerveaux | Le blog des ne...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *