Santé

Automédication : les règles de base à respecter

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 20/11/2015
Jolie femme se soignant avec des médicaments

Pas le temps ou trop de temps d’attente chez le médecin, emploi du temps trop chargé, petit problème de santé sans gravité, perte de confiance, médicaments en vente libre, maladie chronique, douleurs passagères… les raisons sont multiples pour avoir recours à l’automédication. Cette pratique qui se répand de plus en plus (entre 50 % et 80 % des français y auraient recours) n’est pas sans risque. Même avec des médicaments en vente libre. Voici quelques précautions à observer.

L’avis du pharmacien

Si vous ne souhaitez pas vous rendre chez le médecin, vous pouvez tout de même demander l’avis de votre pharmacien lorsque ce professionnel de santé vous délivre certains médicaments. Comme dit le célèbre dicton « un homme averti en vaut deux ». Les conseils sont toujours bons à prendre.

Notice et emballage

Une règle d’or lorsque l’on envisage l’automédication : lisez la notice. Vous devez en effet lire attentivement l’intégralité du descriptif qui accompagne le médicament. Usage, posologie, contre-indication, composition, durée du traitement… rien ne doit être laissé au hasard. Vous devez également conserver l’emballage du médicament utilisé. Lui aussi présente de nombreuses informations (laboratoire, principe actif, nom…) et peut donc être très utile, en cas de problème notamment.

Eviter le cumul

Aussi important que le précédent conseil, vous devez absolument éviter le cumul de médicaments. Les principes actifs des médicaments sont parfois incompatibles et leur mélange peut être contre-productif voire dangereux : les effets thérapeutiques diminuent, augmentent, s’annulent… et des effets indésirables peuvent apparaitre.

Conservation des médicaments

Les médicaments doivent généralement être conservés à températures ambiantes, dans un endroit sec, à l’abri de la lumière. Dans certains cas, ils doivent être maintenus au frais (vaccins, solutions buvables, suppositoires…). A nouveau, lisez attentivement la notice et respectez-là.

Pour éviter tout problème et toute confusion et pour protéger les membres de la famille (notamment les enfants), il est indispensable de ranger vos médicaments dans un endroit inaccessible pour les plus petits (en hauteur, fermé avec une clé), dans un meuble réservé exclusivement à cet usage. Des armoires spécialement conçues pour le stockage adéquat des médicaments sont disponibles dans le commerce. A évitez : le tiroir de la commode ou de la table de nuit.

Ne rangez jamais au grand jamais un médicament à proximité d’un produit alimentaire ou un soin de beauté, un accident peut vite arriver.

Attention avec l’alcool

Lorsque l’on est sous traitement, automédication ou non, la consommation d’alcool est à surveiller ou parfois à proscrire. Vérifiez-le toujours auprès du pharmacien ou sur la notice du médicament. Les boissons alcoolisées peuvent augmenter les effets indésirables tout en modifiant l’effet des médicaments : augmentation, accélération ou inhibition de l’action des molécules.

Reconnaitre ses limites

Si votre automédication n’a pas fonctionné, surtout n’insistez pas ! Il est toujours préférable de consulter un médecin mais si vous ne l’avez pas fait et que votre auto-traitement n’apporte pas les résultats espérés, prenez rendez-vous au plus vite.

Dans tous les cas (succès ou échec) le recours à l’automédication doit être signalé à votre médecin traitant. Beaucoup de gens ont recours à cette pratique mais tous n’osent pas en discuter avec leur référent en santé. C’est une grave erreur. Votre médecin ne vous jugera pas mais pourra par contre adapté ses traitements ou changer de stratégie thérapeutique.

Quand éviter l’automédication ?

Vous êtes enceinte, vous allaitez, c’est votre bébé ou le tout-petit qui a des problèmes. Dans ces cas-là, l’automédication est fortement déconseillée, aucun médicament ne devrait être prescrit sans avis médical dans une telle situation.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *