Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Belviq et Qsymia : La France à du mal à avaler les nouvelles pilules contre l’obésité

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 20/07/2012
qsymia

La semaine dernière, quand la FDA, l’autorité des médicaments américaine a donné son feu vert aux laboratoires américains Arena Pharmaceuticals pour la mise sur le marché du traitement contre l’obésité, le Belviq, l’annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le domaine de la santé. Depuis 13 ans, aucun médicament contre l’obésité n’avait été validé…

Il y a 13 ans, le Xenical…

qsymiaPendant 13 ans, de nombreux médicaments pour perdre du poids ont été retirés du marché et mit sur surveillance par les autorités de santé afin de protéger au mieux les personnes souffrant de surpoids et obésité. Le dernier ayant été accepté était le Xenical orlistat, qui depuis quelques mois, est en rupture de stock partout dans le monde à cause d’un défaut dans la méthode d’élaboration du traitement par les laboratoires suisses Roche.

En moins de deux semaines, la Food and Drug Administration a validé la mise sur le marché de deux nouveaux traitements contre l’obésité :

Le pays souffrant de l’épidémie de l’obésité a besoin de nouveaux traitements, ce qui pourrait être une explication du choix de la FDA a validé deux nouveaux traitements

Le Xenical étant inaccessible depuis plusieurs mois, il est important de pouvoir apporter une solution médicamenteuse aux citoyens dans l’hypothèse ou Roche ne pourrait remettre son médicament sur le marché dans un futur proche.

Néanmoins, ces deux nouveaux médicaments ne devraient pas arrivés dans nos pharmacies avant l’année prochaine…

Ils ne passeront pas en France

Suite à l’annonce de l’approbation de ces deux nouveaux traitements, la France àbelviq rappeler son point de vue quant à la commercialisation de ces traitements dans l’Hexagone. L’Agence Nationale de la Santé et des Médicaments (ANSM) explique dans un communiqué :

« Un traitement médicamenteux ne peut être envisagé qu’en cas de nécessité  médicale de perte de poids et de réponse insuffisante aux mesures diététiques et de style de vie. […] Une prise en charge globale, personnalisée, à long terme indispensable pour obtenir des modifications durables des habitudes diététiques, comportementales et d’activité physique, nécessaires au maintien de la perte de poids ».

Affaire à suivre…

 

[polldaddy poll= »6403999″]

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *