E-santé

Actu e-santé (santé connectée), innovation et quantified-self

Carmelia vient en aide aux victimes de MICI

Catégorie : E-santé rédigé par DocDuNet / 30/03/2015
femme_iphone

Au cours de la célébration des Journées Francophones d’Hépato-gastroentérologie et d’Oncologie Digestive (JFHOD) qui s’est tenue du 19 au 22 mars 2015, Abbvie a présenté un dispositif e-santé révolutionnaire. Il s’agit de l’application Carmelia ou CARnet MEdical de LIAison, destinée spécialement aux victimes des Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales (MICI). Ce nouvel outil permet aux patients de suivre de près leur état de santé et de bénéficier également d’une aide plus adéquate de la part d’un professionnel de la santé.

Un carnet médical aux fonctionnalités multiples

Pour information, les MICI rassemblent un grand nombre de pathologies qui ne disposent jusqu’à présent d’aucun traitement curatif ; ce qui est le cas de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn. Ce sont des troubles qui se manifestent par l’inflammation d’une partie de la paroi du tube digestif. Les patients peuvent subir des poussées inflammatoires suivies de phases de rémission. Pour améliorer leur qualité de vie en dehors de la crise, il faut faire un suivi précis des maladies, c’est ainsi que Carmelia leur vient en aide.

Notons que les victimes de MICI font partie des nombreux patients ayant émis leur souhait d’avoir une application mobile de santé lors de la réalisation de l’étude « A la recherche du ePatient » en avril 2013. Développée par Abbvie avec l’appui de l’Association François Aupetit et d’un comité d’experts scientifiques, la fameuse application mobile Carmelia revêt l’aspect d’un carnet médical digital doté de multiples fonctionnalités. Les patients peuvent enregistrer dans ce carnet e-santé l’évolution de leur état de santé incluant l’apparition des divers symptômes comme les douleurs abdominales ainsi que le changement occasionné par la maladie sur leur mode de vie en général et leur sommeil. Carmelia leur permet également d’éviter la non-observance. L’outil offre aux usagers une rubrique spéciale dans laquelle, ils peuvent inscrire le traitement à suivre et les évènements associés à leur pathologie. Pour finir, Carmelia peut établir des graphiques résumant les données fournies par les utilisateurs. Elles serviront de support parfait dans le suivi de l’évolution de la maladie.

Faciliter les échanges patients – médecins

Grâce à l’application Carmelia, les victimes de MICI ont aussi la possibilité d’informer leurs médecins sur leur état de santé en dehors des consultations. Il leur est effectivement possible de partager les données collectées avec un gastro-entérologue, un médecin généraliste ou encore un pharmacien. Pour accéder aux informations, le professionnel de la santé doit créer son espace personnel à partir d’un portail web sécurisé conçu spécialement à cet effet. Tout comme le patient, le médecin peut saisir des notes spécifiques dans le carnet médical numérique. Ainsi, lors de leur prochaine rencontre, les échanges seront plus simples et le professionnel de la santé est en mesure de présenter un traitement plus perspicace à son patient. Notons que Carmelia est actuellement disponible sur Google Play et sur App Store.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *