Editorial

Collecte de données médicales, une menace pour les utilisateurs ?

Category: Editorial Written by Doc Du Net / 04/06/2014
apple intervening health kit

Lors de sa première keynote de l’année, Apple a annoncé en grande pompe lundi 2 juin  la sortie de sa plateforme “Health Kit” ou kit de santé. La plateforme Health Kit pourra stocker et analyser toutes les données et les informations santé des utilisateurs Apple. Cette offensive d’Apple fait suite à la sortie de SAMI (Samsung Architecture Multimodal Interactions), de Samsung, une nouvelle plateforme de base de données ou le géant sud-coréen pourra recueillir toutes les données médicales des utilisateurs, utilisant son futur bracelet connecté Simband. En France, face à ces données de santé (personnelles) qui sont récoltées et analysées via les objets connectés, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a déjà lancé un signal d’alarme au gouvernement et réclame un meilleur encadrement sur le sujet.
Pour l’heure, les fonctionnalités de HealthKit ne sont pas connues. Néanmoins, avec la sortie prochaine d’un bracelet ou d’une montre connectée (iWatch) signée Apple, des données santé telles que la pression sanguine, rythme cardiaque , nombre de pas effectués…bref de nombreuses données médicales de l’utilisateur pourront être stockés et analysés par Apple. L’utilisateur pourra autoriser ou non l’utilisation de ces données sur certaines applications comme Health. Les données médicales du patient recueillies sur Health Kit pourront être suivies en temps réels par les médecins, très pratique aussi bien pour le médecin que pour le patient. A noter que des hôpitaux américains ont déjà signé des accords de partenariats avec Apple. Quant à Samsung, avec sa plateforme SAMI, elle recueille également les données de santé des utilisateurs. Cependant, “les développeurs peuvent accéder aux données et en tirer parti pour créer des applications entièrement nouvelles“, affirme Samsung, mais avec l’accord des utilisateurs. Samsung tient cependant à rassurer “SAMI sera première plateforme dans son genre réellement sécurisée, ouverte, diversifiée“.

Qu’en est-il de la confidentialité des données collectées

Au niveau de la sécurité des données, Apple comme Samsung veulent rassurer. L’accès aux données médicales des utilisateurs sera parfaitement « sécurisé ». Outre la protection contre le piratage, le fait que les développeurs d’applications auront accès à ces données personnelles informatisées suscite pourtant, des questionnements d’ordre éthique et de respect de la vie privée. A noter qu’aux États-Unis, les maisons d’assurances exploitent déjà certaines données disponibles pour fixer le montant de leurs complémentaires santé par rapport au « profil » du souscripteur. En France, la Cnil met en garde « Nous entrons dans une phase nouvelle difficile à quantifier qui va créer une somme considérable de données directement liées à l’humain. Que va-t-on en faire ? Les vendre, les partager ? Pour le moment, nous n’avons pas de réponse », rapporte Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Cnil.

Thank for sharing!
Comments (1)
  1. WeSanté, boutique santé connectée     | Reply

    Apple et Samsung poussent le quantified-self un peu plus loin avec leurs plateformes Health Kit et SAMI.

    On peut remettre en cause la confidentialité des données de santé. Cependant, pas d’inquiétude à se faire car au final, l’utilisation des données par les développeurs ne peut se faire sans l’autorisation du patient.

    En revanche, l’analyse des données permet aux développeurs d’applications d’en créer de nouvelles mieux adaptées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *