Alimentation

Actu sur l'alimentation, la nutrition, la diététique, les régimes et les compléments

Déchiffrer l’étiquetage nutritionnel

Catégorie : Alimentation rédigé par DocDuNet / 28/10/2015
Rayon de supermarché (illustration)

Liste d’ingrédients, informations nutritionnelles, allégations nutritionnelles, il y a beaucoup d’informations sur les emballages de nos produits alimentaires… mais qui les a réellement lues et surtout qui les comprend vraiment ? Combien d’entre nous ? Que doit-on en retenir ?

Nous allons vous aider à déchiffrer l’étiquetage de vos produits alimentaires afin que vous sachiez un peu mieux ce que vous mettez dans votre assiette.

Les informations nutritionnelles importantes

Lorsque vous êtes sur le point d’acheter un produit alimentaire et que vous vous souciez un minimum de ce que vous mangez, vous devez commencer tout logiquement par regarder la liste des ingrédients qui composent votre met.

La liste des ingrédients est obligatoire et doit donc figurer à un endroit ou à un autre sur l’emballage. Elle détaille tous les ingrédients classés en ordre décroissant : du plus important en quantité au moins important.

Il est également conseillé de regarder ce que l’on appelle l’étiquetage nutritionnel. Ce dernier décrit la valeur énergétique et la proportion de nutriments (protéines, glucides, lipides, vitamines et minéraux) dans votre produit alimentaire, le tout exprimé en kilocalories (kcal). En France, cet étiquetage est toujours facultatif sauf si l’emballage de votre produit ou encore la publicité ou présentation présentent une allégation nutritionnelle du genre « riche en vitamines » (il est dans ce cas-là obligatoire). Il permet de savoir si l’aliment contient beaucoup de lipides (graisse), de glucides (sucre), de sel, etc. En effet, les principaux nutriments à connaitre, par ailleurs souvent présents en excès dans nos aliments issues de l’industrie agro-alimentaire sont les suivants :

  • Les lipides (matières grasses)
  • Les acides gras saturés (matières grasses)
  • Les glucides (sucres)
  • Le sel
  • Eventuellement les fibres et les protéines

Dans toutes ces informations il est parfois difficile de s’y retrouver. Ce que vous devez donc regarder en priorité, c’est la quantité de sucre et de graisse contenu dans 100 grammes ou 100 millilitres de votre produit alimentaire puis de comparer avec un autre produit similaire mais de marque différente. Vous pourrez alors facilement vous rendre compte quel est celui qui est le plus sucré ou le plus gras et choisir en conséquence.

Les allégations nutritionnelles : un piège ?

Une allégation nutritionnelle, c’est un message que l’on peut entendre ou lire dans une publicité ou sur l’emballage d’un produit du genre « Allégé en sucre », « Source de vitamines et/ou minéraux », « Sans matière grasse », etc.

Si toutes ces allégations doivent respecter la législation en vigueur et sont donc très encadrées, elles peuvent également induire le consommateur en erreur. En effet, un produit « allégé en sucre » peut très bien contenir beaucoup de graisses ou de sel et inversement. Les industriels de l’agro-alimentaire vont en effet mettre l’accent sur une particularité de leurs produits, la caractéristique « avantageuse ». C’est donc au consommateur de regarder de plus près de quoi il en retourne réellement.

Si cette information peut donc être dans une certaine mesure trompeuse elle peut également être très pertinente notamment lorsque vous devez suivre un régime particulier pour cause d’allergie ou autre comme une diète sans sel, sans gluten, etc.

Enfin, n’oubliez pas que tous les additifs (conservateurs, colorants, émulsifiants, épaississants, stabilisants, gélifiants, édulcorants et antioxydants) sont présentés eux aussi dans la liste d’ingrédients : la lettre E suivie d’un code en chiffre. Si certains d’entre eux sont tout de même d’origine naturelle comme par exemple l’acide citrique (E330) la grande majorité sont des produits artificiels.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (1)
  1. AgroBlog Info     | Reply

    Bonjour,

    Afin de permettre aux consommateurs de se repérer plus facilement en comparant la qualité nutritionnelle des différents aliments entre eux, un nouvel étiquetage devrait voir le jour sous forme du code 5 couleurs ou « 5-C ». Plus de détails en lisant : http://agro-info.fr/2015/08/31/etiquetage-nutritionnel-le-code-5-couleurs-ou-5-c/
    La FCD ne semble pas vouloir mettre en place cet étiquetage nutritionnel. Elle vient juste de proposer « SENS » qui signifie : Système étiquetage Nutritionnel Simplifié.
    Pour plus d’information sur le sujet vous pouvez lire : http://agro-info.fr/2015/11/01/fcd-systeme-detiquetage-nutritionnel-simplifie-sens/ et donner votre avis.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *