Alimentation

Actu sur l'alimentation, la nutrition, la diététique, les régimes et les compléments

Des fast food avec moins de calories à NYC

Catégorie : Alimentation rédigé par DocDuNet / 07/09/2015
mac_donald_signe

Aux Etats-Unis, on estime que 28 % de la population adulte souffre de surpoids ou d’obésité. Ce véritable fléau demande sans aucun doute un effort politique pour tâcher d’encadrer un peu mieux ce qui est mis dans l’assiette des américains. Mais au pays du hamburger et face au lobby de l’agroalimentaire, il est bien difficile de se faire entendre.

Petit à petit les choses semblent tout de même se modifier. Après différentes restrictions mises en place en Californie, c’est désormais une élue de New York City qui s’en prend aux fast food : elle souhaiterait que les « menus enfants » proposés dans la restauration rapide soient moins calorifiques. Autant le dire tout de suite : ce n’est pas gagné d’avance.

Une proposition de loi pour « manger plus sain »

Le projet de loi qui est actuellement étudié par le conseil municipal de la Grande Pomme viserait à limiter à 500 calories les repas destinés aux plus petits dans les fast food. Cette mesure représenterait une baisse de 9 % par rapport aux repas actuels qui cumulent en moyenne plus de 600 calories dont 36 % viennent des lipides.

Pour le moment, tout juste 2 % des « menus enfants » respecteraient cette proposition de loi si elle était votée. En plus d’une limite de l’apport total de calories, il s’agirait également d’introduire une portion de légumes, ou une portion de fruits ou de céréales complètes, de ne passer dépasser plus de 35 % de graisse, 10 % de graisses saturés, 600 mg de sodium et 10 % de sucres ajoutés. Avec cette mesure, l’apport en sodium et en calories venant des lipides devrait par exemple baisser de 10 %.

Les comportements alimentaires étudiés

Cette proposition de loi s’inspire directement des conclusions tirées d’une recherche de l’Université de New York publiées dans The American Journal of Preventive Medicine ayant étudié les comportements alimentaires des clients de Mc Donald’s, Burger King ou Wendy’s. Les tickets de caisse ont ainsi démontré que pour 358 parents, 422 enfants avaient opté pour le « menu enfant » proposé avec un jouet ou un livre, menu qui ne respecte pas les recommandations alimentaires.

Marie Bragg, l’une des auteurs de cette étude estime que la mise en place de cette loi, serait un bon point de départ. Bien évidemment ce n’est pas suffisant au regard des problèmes d’obésité auxquels doivent faire face les Etats-Unis mais il s’agirait peut-être d’un début salutaire vers une première prise de conscience.

Reste à savoir si les industriels vont jouer le jeu : différentes stratégies pourraient en effet être adoptées par les géants de la restauration rapide pour contourner ces restrictions (campagne de marketing, arrêt des « menus enfants », etc.)

S’il est toujours plus facile de regarder chez le voisin, il ne faut pas perdre de vue que les menus offerts par Mc Donald’s et Quick, les leaders de la restauration rapide dans l’Hexagone, proposent également une combinaison d’ingrédients qui peut être bien supérieure aux 500 calories recommandées.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *