Santé

Des spermatozoïdes humains produits in vitro

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 13/05/2015
image_spermatozoide_dégradé_rouge_noir

Des spermatozoïdes humains produits de façon artificielle, ce sera bientôt une réalité selon les chercheurs de Kallistem, une société de biotechnologie lyonnaise.

Pour produire des spermatozoïdes humains, les chercheurs ont d’abord effectué des biopsies testiculaires chez des patients stériles. Les tissus prélevés ne contiennent donc que des cellules germinales immatures ou spermatogonies. Ensuite, les experts ont lancé un processus de culture cellulaire artificielle. Pour réaliser la spertomagenèse selon les normes en vigueur, ils ont utilisé deux technologies à savoir : une plateforme qui garantit le développement des spermatozoïdes à partir des spermatogonies dont l’Artistem ainsi qu’un système de production de cellules en 3D de tubes séminifères nommé BioAlteR pouvant remplacer les testicules.

A la fin du processus, les scientifiques ont obtenu des gamètes mâles. Le Pr Hervé Lejeune travaillant au service de médecine de la reproduction de l’hôpital Femme Mère Enfant du CHU de Lyon a confié qu’il s’agit d’une réelle prouesse dans le domaine de la biotechnologie.

Zoom sur la société Kallistem

La société Kallistem a jusqu’à présent accompli les travaux de recherche avec ses propres moyens financiers. Mais elle envisage de faire une levée de fonds en vue de continuer le projet. L’entreprise annonce en effet que des études précliniques seront encore à réaliser jusqu’en 2016 et les tests cliniques ne peuvent débuter qu’en 2017. Kallistem a également mentionné que les preuves scientifiques de cette découverte seront publiées uniquement après le 23 juin 2015, date à laquelle la publication de l’un des deux brevets utilisés dans le projet sera enfin autorisée. Pour information, le but de la société d’ici cinq ans est de pouvoir mettre en vente sous forme de licence les deux technologies. Elles sont censées intéresser les spécialistes en assistance médicale à la procréation ou AMP.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *