Santé

Dis-moi ta taille je te dirai ton état de santé

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 17/04/2015
illustration_grand_petit_hommes

Des chercheurs britanniques ont dévoilé mercredi dernier dans la revue New England Journal of Medicine l’existence d’un lien entre la taille d’un individu et les maladies cardiovasculaires. A priori, les gens petits devront faire attention à leur santé cardiovasculaire.

Zoom sur l’analyse et l’explication biologique

Les scientifiques de Leicester au Royaume-Uni ont voulu comprendre pourquoi les personnes de petite taille sont souvent sujettes à des problèmes d’hypertension et au diabète. Pour ce faire, ils ont entamé une étude minutieuse qui consiste en premier lieu à analyser les données médicales d’environ 200.000 personnes. À travers une recherche pointue, les experts ont constaté que le risque de maladie coronaire augmente de 13,5 % pour une variation de taille de 6,5 centimètres. D’un point de vue beaucoup plus pratique, un individu qui mesure 1,52 m a 32% de plus de risque de souffrir d’un trouble cardiovasculaire qu’une personne de 1,67 m. Selon le Pr Nilesh Samani, auteur de la recherche, l’existence d’un lien contradictoire entre la taille et le risque de pathologie coronaire est connue depuis plus de 60 ans. Toutefois, il reste encore à définir si d’autres facteurs pouvaient également entrer en cause. On cite entre autres les problèmes socio-économiques ce qui est le cas de la pauvreté et de la malnutrition ayant fait obstacle à la croissance d’un individu ainsi que le lien génétique.

Mise en garde à l’encontre des gens petits

Lors de cette étude, les chercheurs britanniques ont pris en compte 12 facteurs censés optimiser le risque de troubles cardiovasculaires pour ne citer que le taux de cholestérol dans le sang et le tabac. Ils ont alors constaté une corrélation entre ces facteurs de risque et les gènes caractérisant la taille d’une personne. Le professeur Samani a ainsi conclu que les causes des maladies coronaires sont nombreuses et certaines d’entre elles sont encore difficiles à expliquer, notamment celles déterminées lors de cette recherche.
Le cardiologue James Stein spécialisé dans la prévention à l’université du Wisconsin aux USA a tenu à mettre en garde les individus dotés d’une petite taille que la menace est réelle. L’expert encourage ces derniers à rester vigilant et à adopter une bonne hygiène de vie pour réduire au minimum le risque de développer un trouble coronaire. Notons en effet que les maladies cardiovasculaires sont à l’origine de décès prématuré et sont la première cause de décès dans le monde.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *