Doc Santé | L’obésité

Pour l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l’obésité est « une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé ».

L’obésité pourrait faire perdre 8 à 10 ans d’espérance de vie. Cependant, il ne faut pas confondre l’obésité de l’embonpoint et ce n’est pas qu’au poids de la personne que l’on peut certifier si elle est obèse ou si elle fait de l’embonpoint. Depuis les 30 dernières années, la proportion de personnes obèses a considérablement augmentée, notamment à l’échelle mondiale. On dénombre plus d’1,5 milliard d’adultes âgés de plus de 20 ans en excès de poids dont 500 millions d’obèses. En France, on compte près de 15% de la population adulte obèse.

Afin de mesurer l’obésité, il faut prendre en compte :

  • l’IMC (Indice de Masse Corporelle) que l’on calcule de la manière suivante : poids (en kg) / taille (au m²) et on parle de surcharge pondérale (ou d’embonpoint) si l’IMC se situe entre 25 et 29,9. S’il dépasse 30, on parle d’obésité. Au-delà de 40, on parle d’obésité morbide. Mais cet outil ne donne pas d’informations quant à la répartition des graisses. Et il n’est pas possible de distinguer la masse des os, des muscles et de la graisse
  • le tour de taille qui vient compléter l’IMC en permettant de déceler un excès de graisse au niveau de l’abdomen. On parle d’obésité abdominale lorsque le tour de taille est supérieur à 88 cm pour les femmes et à 102 cm pour les hommes.
  • le rapport tour de taille / tour de hanches qui est une mesure très précise de la répartition du gras dans le corps. Si le rapport dépasse 1 pour les hommes et 0,85 chez les femmes, il est considéré comme élevé.
  • d’autres outils de mesures d’excès de graisse sont en train d’être mis au point par des chercheurs. On parle notamment de l’IMA (Indice de Masse Adipeuse) qui se base sur la mesure de la circonférence des hanches. Il n’est pour le moment pas encore utilisé.
  • un bilan sanguin peut cependant se révéler très utile, notamment pour le médecin qui pourra y trouver de nombreux renseignements, notamment avec un bilan sanguin du profil lipidique.

Causes et facteurs de risque

Les causes et les facteurs de risque de l’obésité sont multiples :

Causes environnementales :

  • le milieu de vie de certaines personnes contribue fortement à l’obésité, d’autant plus qu’il devient un modèle dans de nombreux pays industrialisés : on parle d’environnement obésogène
  • l’accessibilité aux aliments riches en sel, en sucre et en gras qui sont très caloriques mais peu nutritifs
  • le mode de vie sédentaire
  • l’absence d’activité physique
  • le stress engendré par le mode de vie et le travail

Causes génétiques :

  • 70% des personnes obèses ont au moins un parent dans la même situation
  • l’hérédité peut favoriser une prise de poids rapide par certaines personnes
  • le bagage génétique rend la prise de poids beaucoup plus facile, notamment en présence d’un environnement obèsogène

Facteurs alimentaires :

  • grignotages
  • boulimie
  • envies compulsives pour certains aliments
  • consommation d’aliments très caloriques (gras, sucrés et salés)

Facteurs psychologiques :

  • compensation avec des aliments caloriques en cas de grande détresse
  • compensation en cas de stress et/ou d’anxiété
  • le manque de sommeil qui réduit la leptine et augmente la ghréline, une hormone qui stimule l’appétit

Symptômes

L’obésité se caractérise par de nombreux symptômes mais les plus fréquents sont :

  • une pression artérielle élevée
  • un taux de cholestérol élevé
  • des douleurs articulaires
  • des problèmes respiratoires

Complications

L’obésité est à l’origine de nombreux problèmes de santé qui peuvent s’avérer bien plus graves comme les maladies chroniques qui apparaissent environ 10 ans après le début de l’excès de poids. Ainsi, l’obésité accroît :

  • le risque de certains cancers hormonodépendants comme le cancer du sein, de l’ovaire, du col de l’utérus ou de l’endomètre chez la femme et le cancer de la prostate chez l’homme, mais aussi les cancers liés au système digestif (cancer de la vésicule biliaire, du côlon, du rein, du foie ou du pancréas)
  • la baisse de fertilité chez l’homme comme chez la femme
  • la lombalgie
  • la phlébite
  • le reflux gastro-œsophagien
  • les problèmes cardiovasculaires (AVC, troubles coronariens, arythmie cardiaque, insuffisance cardiaque)
  • l’arthrose du genou
  • la goutte
  • le diabète de type 2
  • l’hypertension
  • les calculs biliaires
  • les problèmes à la vésicule
  • la dyslipidémie
  • l’essoufflement
  • l’apnée du sommeil

Traitements

Les traitements proposés sont généralement complétés avec un suivi régulier avec un diététicien, un psychologue et le médecin traitant. Un bilan de santé est avant tout recommandé. Ensuite, des médicaments sont choisis en fonction du cas du patient comme Alli ou Xenical. Ils sont délivrés sur ordonnance et doivent impérativement être associé à un régime strict que le médecin prendra le temps de vous expliquer en détail.