Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Quand les femmes ont aussi leur « panne »

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 24/01/2012

On parle souvent de dysfonction sexuelle pour les hommes. En effet, après 40 ans, le corps des hommes produit moins de testostérone rendant alors l’érection plus difficile. Si les femmes ne sont pas touchées par cette transformation physique, elles peuvent néanmoins faire l’expérience d’une dysfonction sexuelle  caractérisée par une baisse du désir  qui peut sérieusement affecter le bien être du couple.

La dysfonction sexuelle au féminin

Si la dysfonction érectile chez l’homme est souvent causée par un trouble physique, chez la femme, la dysfonction sexuelle est beaucoup plus complexe. Chez l’homme, la baisse de testostérone est un facteur  déterminant  de la dysfonction érectile. Elle entrave la formation d’une érection saine, mais n’entraîne pas forcément une baisse du désir. Chez la femme, la baisse des hormones œstrogènes,  entrainent généralement une baisse de libido mais ne bloque pas pour autant la pénétration.

Ainsi, chez la femme, la dysfonction sexuelle serait plus  de l’ordre psychologique que physique. D’après les scientifiques, le désir féminin  est sujet à des variations principalement causées par des évènements  qui jalonnent la vie.

Le psyché en question

Ainsi, le deuil ou encore la grossesse, donnent souvent lieu à des fluctuations de la vie sexuelle d’une femme. Ainsi lors du premier trimestre de grossesse, le désir sexuel peut nettement baisser chez les femmes qui souffrent de nausée, de vomissement ou de douleurs au sein. Généralement cette période est relativement courte et donne lieu à une augmentation de la libido lors du second trimestre.

D’autres troubles psychologiques telles que le stress, l’anxiété ou la dépression peuvent aussi laisser place à une dysfonction sexuelle progressive chez la femme. De nombreuses études ont ainsi montré que les femmes qui avaient souffert de sévices sexuels dans le passé pouvaient avoir des baisses de désir régulières.

Des exceptions  d’ordre physique

Dans de rares cas, la dysfonction sexuelle féminine peut être causée par des facteurs physiques. Les maladies chroniques relativement graves comme l’arthrite ou le cancer peuvent avoir des répercussions sur l’ardeur sexuelle. De la même manière, certains médicaments prescrits dans le traitement de ces maladies peuvent aussi diminuer l’afflux sanguin vers les organes génitaux, ce qui rend le rapport plus douloureux entrainant alors  une baisse de désir.

Une maladie peu connue

La dysfonction sexuelle féminine reste un mal récent, peu connue encore du corps médical. En effet, les experts ne s’entendent pas entièrement sur  la prévalence du trouble sexuel. De la même manière, le viagra pour femme récemment développée par certains laboratoires ne fait pas encore l’unanimité auprès des chercheurs. Il faudra donc attendre plusieurs études afin  d’avoir des résultats concrets sur l’origine et la cause de la dysfonction sexuelle féminine

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (6)
  1. Kleenico     | Reply

    Ca doit pas etre marant a vivre quand meme. Cest déjà dur pour un homme de vivre des pannes sexuelles mais javoue quavec toutes ces nanas photoshopés partout les belles filles doivent mal se sentir…
    Tordue la vie !

  2. Mere Responsable     | Reply

    Rooh ca va les gars merci de réagir comme ça va pas faire avancer les choses, ce sont des trucs qui arrivent, faut juste savoir en parler et eviter de trop se renfermer sur soi même, des solutions existent enfin !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *