E-santé

Actu e-santé (santé connectée), innovation et quantified-self

E-santé : Houston, on a les constantes !

Catégorie : E-santé rédigé par DocDuNet / 15/04/2015
flat_design_chercheur_scientifique

La respiration, les battements cardiaques, la circulation sanguine…sont tous à surveiller de près puisqu’ils sont indispensables à la vie. On les nomme constantes physiologiques ou constantes vitales. Si auparavant, les professionnels de la santé programmaient divers examens cliniques en vue d’obtenir les données nécessaires à l’établissement d’un diagnostic cohérent ; ils disposent maintenant d’un moyen de contrôle moderne et pratique. Il s’agit du DistancePPG, un outil de diagnostic performant mis au point par des chercheurs américains.

DistancePPG est né suite aux travaux menés par les chercheurs de l’Université Rice de Houston aux Etats-Unis. Ce chef-d’œuvre de Mayank Kumar et de son équipe s’inscrit au rang des outils de diagnostic les plus modernes et les plus faciles à manier. Ayant l’aspect d’une caméra, DistancePPG sert avant tout à filmer le visage d’un individu. A travers ce geste simple, l’outil peut détecter les fluctuations sanguines sous la peau et mesurer la température faciale. Grâce aux données retranscrites par la caméra, il est possible de connaître le rythme cardiaque et la respiration du patient. En effet, à la moindre anomalie des constantes vitales, on constate une modification des volumes et pressions sanguines.

Simplifier la consultation à distance

DistancePPG n’est pas le premier outil créé à cet effet. Cependant, il est le seul à pouvoir fonctionner sur n’importe couleur de la peau. En effet, il était auparavant difficile de repérer les fluctuations sanguines d’un individu doté d’une peau blanche. Il fallait effectuer l’examen dans une pièce très lumineuse.

En ce qui concerne son mode de fonctionnement, DistancePPG procède à l’analyse en suivant quatre étapes précises et fonctionne à partir d’un algorithme spécifique. Le dispositif filme et analyse le contour du visage, de la bouche et du nez puis le contour des yeux. La caméra repartit également le visage en plusieurs zones ce qui lui permet de détecter les variations de température les plus faibles et de fournir des données plus précises. DistancePPG deviendra une arme de prestige pour les médecins et patients lors d’une consultation à distance. Ces derniers n’ont plus besoin de se rendre au laboratoire d’analyses. Ils pourront se servir de la caméra pour ensuite transmettre les données à leurs médecins. DistancePPG pourrait aussi faciliter la surveillance des constantes vitales des nouveau-nés, notamment les prématurés.

nouvel_appareil_constantes_vitales

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *