E-santé

Actu e-santé (santé connectée), innovation et quantified-self

E-santé : Vers la vente des données aux assurances

Catégorie : E-santé rédigé par DocDuNet / 27/08/2014
flat design objets connectés

Les objets santé connectés sont de plus en plus en vogue. Les objets connectés ou « quantified self » ne cesse de prendre de l’ampleur, tout en révolutionnant notre propre santé au quotidien. Sous forme de bracelet, de montre, de vêtement, de lunettes….tous ces « outils » s’utilisent comme des objets de prévention santé, permettant parfois d’établir un diagnostic précoce sur certaines maladies, permettant ainsi de mieux les traiter. Une manière surtout de mieux prendre en main sa santé.

Avec la prochaine sortie de la montre connectée d’Apple, l’iWatch programmée pour l’automne, Apple pourrait bientôt vendre les données santé de ces utilisateurs aux mutuelles santé, une manière de déterminer pour les assurances de déterminer le mode e vie des assurés et de déterminer ainsi le montant de la police d’assurance.

En effet, selon l’agence Bloomberg, le géant américain Apple aurait approché les deux plus grandes maisons d’assurance spécialisées dans la santé aux Etats-Unis, à savoir le numéro un UnitedHealth  et Humana. En effet, Apple chercherait à étudier l’impact des données récoltées au niveau de ses utilisateurs grâce à son application mobile Health compatible iOS8, et ce, afin d’élaborer des contrats d’assurance sur mesure dans le futur. Selon Bloomberg, toutes les informations des utilisateurs collectées pourraient être ainsi utilisées par ces entreprises d’assurance, de manière à pénaliser les utilisateurs « à risque » (fumeurs, alcooliques, personne en surpoids, ceux qui ne pratiquent pas de sport…).

Tarif en fonction du mode de vie

Grâce aux différents historiques des données santé (collectées en temps réel)  de chaque utilisateur, les entreprises d’assurance pourront avoir une idée plus précise sur l’état de santé de ses futurs affiliés. Aux États Unis, où l’assurance santé reste un véritable luxe, les compagnies d’assurance pourront ainsi adapter leur tarif en fonction du mode de vie des affiliés. Dans une certaine mesure, les entreprises pourront contraindre leurs employés à se maintenir en forme, à adopter un mode de vie plus sain, en les contrôlant à travers des objets connectés.

En France, Axa assurance collabore déjà avec le fabricant d’objets connectés Withings sous forme d’un jeu concours pour les assurés, permettant à ceux faisant le plus de pas de gagner des chèques cadeau « médecine douce ».

A noter qu’en France, les données médicales restent des informations sensibles, leur exploitation commerciale est strictement interdite.  Toutes les données personnelles sont protégées par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *