E-santé

Actu e-santé (santé connectée), innovation et quantified-self

Focus sur l’EHS ou l’allergie au Wi-Fi

Catégorie : E-santé rédigé par DocDuNet / 10/04/2015
flat_design_wifi_logo

Contrairement à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), bon nombre de professionnels de la santé refusent encore de reconnaître que l’hypersensibilité électromagnétique ou EHS est une maladie. Pourtant, plusieurs personnes souffrent de ce problème et les symptômes peuvent parfois être violents à savoir, des migraines intenses, des palpitations cardiaques et des pertes de connaissance. Lumière sur ce trouble assez étrange qui empêche les gens de vivre normalement.

Témoignage d’une victime du Wi-Fi

Dafna Tachover, une avocate américaine âgée de 42 ans fait partie des victimes de l’EHS. Les premiers symptômes se sont manifestés il y a 5 ans alors qu’elle a acheté un ordinateur portable. Lorsque la jeune femme a utilisé l’appareil, elle a ressenti des fourmillements dans les mains. Convaincue que l’ordinateur est défectueux, elle a décidé de revenir au magasin et a obtenu un autre appareil. Mais en mettant en marche le nouvel ordinateur, l’avocate a subi une sorte de pression cardiaque puis d’autres symptômes se sont également manifestés. Ayant eu du mal à comprendre les causes de ces maux, elle a effectué une recherche sur le web. Elle a alors su que d’autres personnes sont confrontées aux mêmes troubles dès qu’ils se rapprochent d’un ordinateur. Tachover a confié qu’elle a consulté plusieurs spécialistes comme un cardiologue et un neurologue. Pourtant, les experts n’ont rien découvert puisque le Wi-Fi était désactivé durant les examens. Ce fut un médecin de Manhattan qui a confirmé qu’elle est bien atteinte d’hypersensibilité électromagnétique.

Une opinion divergente à propos du trouble EHS

En effet, alors que les victimes de l’EHS sont tout à fait conscientes du problème, leur entourage a du mal à comprendre la situation. Ils pensent que les patients souffrent de trouble psychologique. Par ailleurs, les symptômes graves touchent uniquement 10 % des victimes. A mentionner que les malades d’EHS peuvent utiliser un ordinateur et un téléphone fixe. Par contre, se rapprocher de tout appareil sans fil, notamment le Wi-Fi risque de leur faire du mal.

On recense des millions d’individus souffrants d’EHS ou allergie au Wi-Fi dans le monde. Des groupes de soutien se sont alors érigés afin de venir en aide à ces malades et on peut en trouver à Greek Bank, en Virginie-Occidentale où les patients sont à l’abri de tout rayonnement électromagnétique puisqu’aucun dispositif sans fil n’y est autorisé. Notons que Tachover a essayé de séjourner à Greek Bank mais elle s’est vite lassée de l’ambiance. Le fait d’être déconnecté complètement du monde ne lui plaisait guère. Elle a décidé de se réfugier en Caroline du Sud dans un lieu isolé et les symptômes ont fini par disparaître. La jeune avocate vit actuellement en Israël et elle reste cloîtré chez elle, dans la crainte d’avoir mal.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *