Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Fumer rallonge le délai de guérison

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 08/04/2013
fracture

fracture

La cigarette serait nocive pour les patients victimes de fractures. En effet, elle retarderait la reconstruction des tissus osseux et augmenterait le risque de complications.

Les recherches ont depuis longtemps montré les effets négatifs du tabagisme sur la santé cardiovasculaire. Mais maintenant, une nouvelle étude du Département de Chirurgie Orthopédique de la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie vient de démontrer que le fait de fumer allonge le délai de guérison des patients victimes d’une fracture des os. De même, cela augmente le risque de complications et d’infections post-opératoires.

C’est à l’occasion du congrès annuel de l’American Academy of Orthopaedic Surgeons qui s’est tenu à Chicago que les résultats complets de cette étude ont été dévoilés. Le docteur Samir Mehta, qui a dirigé les recherches, souligne ainsi les conséquences néfastes de la cigarette sur les patients qui ont subi un traitement chirurgical.

Les travaux ont donc mis en lumière que tous les types de fractures étaient concernés. Il est alors apparu que les individus qui fument mettent six semaines de plus à récupérer de leur opération que les autres patients (30 semaines contre 24). Des résultats complémentaires ont également démontré que les fumeurs ont deux fois plus de risques que leur fracture ne se résorbe pas.

Les os victimes du tabac

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont compilé les données de plusieurs études précédentes et ont examiné les effets de la cigarette sur les tissus osseux.  Les fractures prises en compte étaient celles du tibia, du fémur, de la hanche, de la cheville et de l’humérus. Au total, ce sont les dossiers de 6480 patients qui ont été passés en revue.

« Des programmes d’intervention sur les fumeurs doivent être mis en place afin d’obtenir de meilleurs résultats pour les patients en état post-opératoire, explique le docteur Mehta. Nous avons l’occasion d’aider les individus à comprendre que ceci concerne bien plus que la santé cardiaque, et que le tabagisme augmente le risque de complications et conduit à des temps de guérison plus longs. »

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *