E-santé

Actu e-santé (santé connectée), innovation et quantified-self

Google X pour détecter les cellules cancéreuses

Catégorie : E-santé rédigé par DocDuNet / 03/02/2015
google_X_medicaments

Le cancer fait partie des troubles les plus meurtriers. Les remèdes pouvant vaincre rapidement cette maladie sont encore inexistants. On compte donc sur le dépistage précoce pour réduire les dégâts. Toutefois, certaines formes de cancer sont difficiles à détecter. Cela provoque un retard de prise en charge ce qui rend les soins plus longs et réduit la chance de guérison. La nouvelle invention de Google X pourrait changer la donne.

Ayant multiplié les projets liés à la santé et au bien-être, le géant de l’Internet vient effectivement de développer dans ses laboratoires de sciences et de la vie localisés à Mountain View en Californie, un bracelet qui pourrait détecter rapidement la formation de cellules cancéreuses. Ce petit joujou qui se place au poignet pourrait ainsi réduire le nombre des victimes du cancer.

Un projet basé sur l’utilisation des nanoparticules

Les médecins et scientifiques qui travaillent dans le laboratoire Google X ont exploité les propriétés remarquables des nanoparticules lors de la conception de bracelet. Ce sont elles qui vont repérer les cellules cancéreuses qui se forment dans l’organisme en s’agrippant sur chacune d’entre elles. Les nanoparticules seront ensuite attirées par l’aimant intégré au bracelet. Un bouquet lumineux apparaîtra alors. Il indique la présence de cellules cancéreuses dans l’organisme. Ce n’est pas de la science-fiction. En effet, selon les enquêtes établies par le site d’information américain « The Atlantic », le géant de Sillicon Valley effectue en ce moment la mise au point de cet outil de dépistage de cancer très innovant. Notons que les nanoparticules véhiculeront à travers le sang afin d’accomplir leur mission comme il se doit. Pour que cela puisse se faire, le porteur du bracelet doit prendre au préalable des pilules confectionnées à base de ces éléments.

Google X a déjà réalisé plusieurs tests afin de vérifier l’efficacité du fameux bracelet. Les chercheurs du laboratoire ont spécialement fabriqué des bras démembrés couverts d’une peau à moitié humaine et à moitié synthétique synthétique. Les experts ont pris l’initiative de varier les propriétés de la peau qui couvre chaque bras. Elle se décline ainsi en différentes couleurs. Les résultats des tests sont assez prometteurs. Pourtant, le projet de Google X reste encore au stade expérimental et il faudra attendre une vingtaine d’années avant qu’il ne se réalise. En attendant donc, le meilleur moyen de lutter contre le cancer est d’effectuer un dépistage auprès des centres médicaux et de prendre les diverses mesures préventives lancées par les professionnels de la santé.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *