Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

L’IMC ne sait pas toujours mesurer l’obésité…

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 05/04/2012

Jusqu’ici on s’est toujours basé sur l’IMC, l’indice de masse corporel qui établi une mesure entre le poids et la taille d’une personne. Seulement voilà, cet indice ne serait pas le plus juste pour présenter des cas d’obésité et de surpoids ou simplement des risques pour la santé comme les maladies cardiovasculaires…

L’année dernière déjà des médecins s’étaient penchés sur un nouvel indice qui permettrait de définir le surpoids et l’obésité en prenant en compte la taille, le poids ainsi que le tour de taille du patient. L’IMC reste pourtant la mesure la plus utilisée dans le milieu médical pour évaluer le poids santé d’un patient.

Pourtant cette mesure n’est pas complètement fiable car il ne prend pas en compte la masse graisseuse, ni la surcharge pondérale. Les bodybuilders par exemple ont généralement des IMC très élevé du fait de la masse corporelle exagérée par la présence des muscles développées sur tout le corps. Et pourtant, ils sont sportifs, évitent généralement le tabac et ne sont pas les plus gros buveurs d’alcool ni de grands adeptes de fast food. Et d’un autre côté, une femme de petite taille ayant un IMC normal mais ayant plus de graisse sur le corps que de muscle développé pourra échapper aux regards bienveillants des médecins alors qu’elle est exposée à autant de risques de maladies cardiovasculaires que les personnes en surpoids et obèses.

Une étude clinique menée sur 1400 américains à prit en compte le pourcentage de graisses corporelles de chacun pour identifier les risques de santé de ces derniers.

L’étude montre que 39% des personnes étant considérées comme en surpoids selon leur IMC étaient en fait à mettre dans la catégorie santé « obèse » du fait de la très grande proportion de masse graisseuses qui les conduit directement à des risques de santé.

Les femmes perdant de leurs muscles plus rapidement que les hommes passés un certain âge et auront alors plus de graisses que du muscles, ce pourquoi, près de la moitié des femmes ont alors été classées parmi les obèses du fait du risque pour la santé alors que leur IMC leur disait que tout allait bien…

Comment faire ?

L’idéal reste encore de consulter son médecin régulièrement pour prévenir les risques comme le diabète, le mauvais cholestérol et l’hypertension. Veiller à son alimentation et pratiquer une activité physique.

Quant à votre IMC, mieux vaut tout de même qu’il se situe en dessous de 25…

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *