Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Japon : vers un dépistage précoce de 13 types de cancer

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 21/08/2014
japon drapeau en couleurs

Le Centre national du cancer au Japon a annonçait cette semaine, qu’il espère mettre au point une méthode permettant de dépister en amont 13 types de cancer via un simple test sanguin d’ici 2019.

Ce projet du Centre national du cancer d’une valeur de 7,9 milliards de yens (environ 57 millions d’euros) devrait concerner le diagnostic des cancers du sein, de l’estomac, de l’oesophage, du poumon, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, du côlon, de l’ovaire, de la prostate et de la vessie. Il devrait contribuer également à détecter à un stade précoce certaines maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

L’analyse sanguine vérifiera la présence dans le sang de microacides ribonucléiques (microARN) dont la hausse indique le plus souvent la présence d’un cancer. On a pu recenser environ 2.500 sortes de ces molécules dans l’organisme humain. Ces 2500 variétés pourront ainsi être utilisées comme « marqueurs » permettant de diagnostiquer différents types de cancers. Cette méthode est moins contraignante que les nombreux tests parfois lourds, que l’on pratique actuellement.

Nedo, Toray Industries et Toshiba dans la course

Outre les chercheurs japonais, des chercheurs européens et américains s’intéressent également au fonctionnement des microARN dans le développement des cancers. Néanmoins, les chercheurs japonais espèrent vite développer cette nouvelle méthode de diagnostic d’ici 5 ans. Ce projet sera dirigé par l’Organisation japonaise des nouvelles énergies et technologies industrielles (Nedo) qui appuie des programmes de recherche de grande envergure dans nombreux domaines. Le projet sera également financé par plusieurs entreprises nippones, comme Toray Industries et Toshiba qui s’intéressent davantage au domaine médical.

Pour ce projet, le Centre national du cancer utilisera les données médicales de 65.000 patients. Tomomitsu Hotta, président du centre, se montre très confiant pour la suite du programme, en déclarant « Si nous parvenons à développer le premier test mondial de haute précision au Japon, cela pourra rallonger de plusieurs années la durée de vie des gens et contribuer au développement des industries japonaises ». À noter que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recensé 8,2 millions de décès en 2012 dus au cancer. Les cancers qui font le plus de victimes sont les cancers du poumon, de l’estomac, du foie, du côlon et du sein.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *