Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

L’asthme chez l’enfant, un danger ignoré

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 01/05/2012

Aujourd’hui, à l’occasion de la journée mondiale de l’asthme il est bon de rappeler que cette maladie touche près de 4 millions de français et près de la moitié ne le savent pas. Pourtant, il y a des signes qui ne trompent pas et qui devraient alerter et pousser à consulter. En particulier chez les enfants, un asthme non diagnostiqué et non traité peut avoir des conséquences terribles sur la santé.

Enfants asthmatiques

L’asthme se déclare souvent dès l’enfance et les symptômes ne sont malheureusement pas toujours perçus comme alarmant et incitant à consulter. Au contraire, certains parents même minimisent les plaintes de l’enfant ou s’habituent à cette situation.

Respiration sifflante, toux en pleine nuit, difficulté à respirer normalement après un léger effort physique, voilà quelques indices qui devraient alerter les parents sur la santé de leurs enfants.

Sur le long terme, un asthme non traité chez les enfants peut entrainer une grosse crise respiratoire nécessitant une hospitalisation. De plus, sil commence à fumer à l’adolescence il risque de plus grandes difficultés respiratoires. Dans des cas extrêmes, un asthme jamais traité peut aboutir à une amputation des fonctions respiratoires.

De plus, lors de la croissance, les organes respiratoires ne se développeront pas normalement et de ce fait, un adulte peut perdre jusqu’à 20% de sa capacité respiratoire sil n’a jamais traité son asthme pendant l’enfance.

L’asthme en France

4 millions d’asthmatiques, 2 millions l’ignorent. Parmi ces 2 millions, 8 à 10% des enfants dont les parents ignorent la maladie respiratoire de leurs progénitures. On sous estime les dangers de cette maladie qui n’a rien d’anodine et pourtant si peu dépistée. Comme expliqué plus haut, chez les enfants, une mauvaise croissance des organes respiratoires peut survenir sil n’est pas traité mais de nombreuses hospitalisations surviennent pour des adultes qui n’ont pas traité leurs asthmes.

En 15 ans, le pourcentage d’adolescents asthmatiques a augmenté de 40%. De plus, avoir le « souffle court » semble être une maladie que l’on retrouve couramment chez les jeunes.

Lors d’une consultation avec votre médecin, il saura vous proposer le traitement le plus adapté à votre condition et selon sa sévérité. Différents traitements, différents prises, différents dosages, tout cela sera vu avec votre généraliste pour que vous ne soyez plus jamais à bout de souffle…

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *