Editorial

Le Smartphone comme outil de secours

Category: Editorial Written by Doc Du Net / 07/08/2014
iphone secours

Un arrêt du cœur ou accident cardiaque s’avère généralement fatal en cas de retard de prise en charge. Des gestes pratiques, mais cruciaux sont à appliquer quand on fait face à une victime d’attaque cardiaque. En premier lieu, il est recommandé d’appeler les urgences pour que la victime puisse bénéficier d’une prise en charge médicale adéquate. Effectuer un massage cardiaque selon les règles et localiser le plus vite possible un défibrillateur automatique sont également à faire. Le massage cardiaque a pour fonction de stimuler le battement du cœur du patient en vue de rétablir la circulation sanguine dans son corps. Selon le Dr Fabrice Dami, responsable de la centrale 144 vaudoise et médecin urgentiste au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), «  on peut assurer l’apport d’oxygène dans chaque organe du corps avec le massage, et maintenir le patient en vie jusqu’à l’arrivée des secours. »

En ce qui concerne le défibrillateur automatique, il est efficace pour réguler le rythme du cœur dans les plus brefs délais. Grâce à ce dispositif, le risque de lésion au niveau du cerveau est réduit et il est possible de sauver la vie du patient tout en évitant les séquelles. Le Dr Dami a déclaré que « seul 10 % des victimes d’accidents cardiaques ont survécu selon les statistiques »,en ajoutant « Ce chiffre pourrait augmenter grâce à l’apparition de nombreuses applications compatibles aux Smartphones », ils sontconçus pour faciliter la gestion de ces cas d’urgence. Ces appareils mobiles peuvent ainsi devenir une arme adéquate pour réduire le taux de mortalité chez les victimes d’attaques cardiaques.

Des applications pour accélérer la localisation de défibrillateur 

Si le Dr Dami reste sceptique quant à l’efficacité des applications en tant qu’outil d’apprentissage des premiers secours, il reconnaît leur rôle majeur dans la simplification des tâches des secouristes. Notons que les applications les plus connues du moment sont « Echo112 » et « Arrêt Cardiaque ». Selon le Dr Jocelyn Corniche, médecin anesthésiste au CHUV qui a développé l’Echo112, cette application facilite le repérage de la victime ce qui permet à l’équipe de secours d’intervenir à temps. En effet, il suffit que la centrale enregistre le numéro de l’appelant sur la plateforme Echo112 pour lancer la géolocalisation de l’endroit où la victime se trouve.

Mais la capacité des applications comme Arrêt Cardiaque à localiser un défibrillateur constitue un atout considérable pouvant accroître le pronostic de survie, toujours selon le Dr Dami. Il est ainsi recommandé de s’adresser à la centrale pour avoir un guide sur le choix de l’application à utiliser et plus de détails quand son utilisation, et aussi pour enregistrer le Smartphone.

Thank for sharing!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *