Santé

Le tabagisme, même léger, est dangereux

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 29/04/2015
cendrier_cigarette

Plusieurs campagnes de sensibilisation mettant en évidence le danger du tabagisme ont été lancées. Pourtant, d’après le résultat d’un sondage mené par le Dr Laurent Greillier et son équipe, nombreux sont encore les fumeurs français qui pensent que le risque est nul s’ils limitent leur consommation à une dizaine de cigarettes par jour.

Les effets néfastes du tabagisme sur la santé ne sont plus méconnus du public. Le cancer du poumon en fait partie et il fait plusieurs victimes dans le monde. Afin de s’assurer que les fumeurs sont bien conscients du risque qu’ils encourent, le Dr Laurent Greillier et son équipe marseillaise ont décidé de faire un sondage auprès de 1.602 Français de 40 – 75 ans, 139 d’entre eux avaient des antécédents de cancer.

Parmi les 1.463 restants, 481 ont arrêté le tabac et 330 autres fument14,2 cigarettes par jour en moyenne. D’après le résultat de l’enquête, 34 % des participants à l’étude pensaient que la consommation de 10 cigarettes par jour ne devrait pas engendrer un cancer du poumon. 40 % des individus interrogés étaient également au courant que le risque de cancer est omniprésent même après un sevrage réussi. Le Dr Laurent Greillier a donc conclu que la plupart des gens savent les dangers du tabagisme, mais la plupart pensent qu’ils sont à l’abri.

La lutte continue

Le Dr Carolyn Dresler, de l’International Association for the Study of Lung Cancer (IASLC), institut américain spécialisé dans les recherches concernant les cancers du poumon, a confié que la durée du tabagisme et le nombre de cigarettes consommées par jour ont une forte influence sur l’augmentation du risque du cancer.

Par contre, il suffit d’une seule cigarette par jour pour optimiser le risque de développer un trouble cardio-vasculaire. Heureusement que la moitié des individus ayant participé à ce test sont conscients qu’ils sont beaucoup plus exposés au cancer du poumon que les non-fumeurs.

Le docteur Greiller estime que la lutte doit encore continuer. L’expert pense également que la santé publique devra cette fois informer le public sur les impacts négatifs qu’engendre la consommation d’une seule cigarette sur la santé. Notons que le résultat de cette étude a fait l’objet d’une présentation au cours de l’European Lung Cancer Conference (ELCC). Cet évènement s’est tenu à Genève, en Suisse du 15 au 19 avril dernier. Une autre étude américaine établie par l’Université d’Harvard publiée en 2013 permettra aux fumeurs de connaître le risque accru du cancer de poumon chez les personnes qui ont l’habitude de fumer des cigarettes longues.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *