Santé

L’électrosensibilité c’est quoi ?

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 21/09/2015
Electricity pylon art installation in London

Non, je vous assure qu’il ne s’agit pas d’un goût prononcé pour les musiques électroniques ! L’électrosensibilité revient sur le devant de la scène avec la reconnaissance par le Tribunal de Toulouse de cette pathologie. La plaignante, Martine Richard, vient en effet d’obtenir gain de cause et recevra par conséquent une allocation pour adulte handicapé, sa sensibilité électromagnétique (autre appellation) ayant été reconnue par la Justice.

Comment définir cette maladie, les causes ? Quels en sont les symptômes, les solutions : nous vous disons l’essentiel sur le sujet.

Qu’est-ce que l’électrosensibilité ?

Pathologie nouvelle et en progression constante depuis des années dans les pays industrialisés, l’electrosensibilité peut être considérée comme une allergie aux ondes et champs électromagnétiques.

Ces derniers peuvent être provoqués par des lignes à hautes tension, des téléphones portables, des antennes relais, des radios et le réseau hertzien, des réseaux Wi-fi, Bluetooth et les ordinateurs, des micro-ondes et appareils électroménagers en général, des téléphones fixes sans fil, l’installation électrique d’une maison, la domotique d’un logement comme les alarmes sans fil, etc.

Les sources sont donc multiples et variées et leurs effets varient en fonction de nombreux facteurs : sensibilité des personnes, de la durée et de la fréquence d’exposition, de la distance et intensité de la source émettrice, etc.

Maladie mal définie elle est également très controversée et n’est pas reconnues par une partie du corps médical et scientifique qui va même jusqu’à nier son existence. Elle est pourtant reconnue comme une pathologie réelle depuis 2009 en France tandis que les autorités sanitaires européennes estiment aujourd’hui qu’une personne sur vingt souffrirait à des degrés divers d’électrosensibilité.

Les symptômes de l’électrosensibilité

Si les symptômes de la maladie peuvent varier d’un patient à l’autre et sont parfois confondus avec d’autres maladies, un ensemble de manifestations est tout de même identifié.

Des symptômes dermatologiques sont souvent constatés. Il peut s’agir de rougeurs, de picotements, de sensations de chaleur voire de brûlure ou de froid intense.

A ces premières caractéristiques s’ajoutent également des symptômes d’ordre végétatifs et neurasthéniques : des nausées, des étourdissements, une sensation de fatigue ou de lassitude, d’irritabilité voire de dépression, des troubles cardiaques (palpitations) et digestifs, des maux de têtes, des perturbations du sommeil, des douleurs au niveau des articulations, etc.

Au niveau de signes cliniques une perturbation du système neuro-immunitaire, endocrinien, nerveux et cardio-vasculaire aurait été observée. Le fonctionnement des cellules serait également affecté.

Quelles sont les solutions ?

La première mesure à prendre pour se protéger contre les méfaits des champs électromagnétiques consiste à éviter tout contact avec une source émettrice et à s’en éloigner le plus possible, en zone urbaine c’est donc un véritable problème. Des appareils de mesure et autres détecteurs peuvent ainsi être utilisés pour déterminer la présence et puissance d’un champ électromagnétique. Refaire son installation électrique dans son logement, vérifier que tous les appareils ont bien une prise de terre. Utiliser des cages de Faraday afin de diminuer l’effet des ondes radio.

Il n’existe pas de traitement éprouvé contre cette pathologie qui reste grandement méconnue, il ne faut cependant pas hésiter à consulter. En France le Professeur Belpomme, président de l’ARTAC (Association de Recherche Anti-Cancéreuse) semble être la personne la plus compétente sur le sujet.

Photo: « A Bullet From A Shooting Star » installation de l’artiste britannique Alex Chinneck à Londres

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *