E-santé

Actu e-santé (santé connectée), innovation et quantified-self

Les Applis santé qui nous espionnent

Catégorie : E-santé rédigé par DocDuNet / 03/09/2013
L'appli MapMyFitness

L’appli MapMyFitness

Vous connaissez WebMd, ou vous utilisez des applications comme MapMyFitness ou iPeriod pour les filles ? Attention, ces applis pourraient très bien vous espionner…

Le quotidien britannique Metro a publié un article aujourd’hui soulignant que certaines applis santé partageraient nos informations personnelles telles que les régimes que nous suivons ou encore les cycles menstruels, avec des compagnies d’assurances ou des sociétés pharmaceutiques.

En effet, ce type d’application santé et fitness permet de suivre l’état de santé de ses utilisateurs en leur demandant de fournir des données personnelles telles que leurs poids, aliments consommés pendant la journée ou encore exercices de gym effectués. Chaque donnée est alors enregistrée et analysée, l’application produira des résultats comme par exemple le nombre de calories brulées par jour, ou le nombre de kilomètres marchés.

Cependant, un rapport du groupe Evidon commandé par le Financial Times a démontré que parmi les 20 applis les plus visitées, 9 transmettraient nos informations personnelles à 70 compagnies d’assurances ou sociétés pharmaceutiques.  Ainsi, les compagnies d’assurance et/ou sociétés pharmaceutiques pourraient alors analyser les informations personnelles de chaque utilisateur et cibler les personnes enclines à leurs services. Leur but étant d’enrichir leurs fichiers clients en envoyant des offres ou pubs très personnalisés aux utilisateurs desdits applis. Certaines applications le font très ouvertement, par exemple MapMyFitness génère la moitié de ses revenus par le biais de partenariats avec de grandes compagnies d’assurances comme Aetna et Humana.

Les développeurs d’applications ont déniés ces accusations rétorquant que les données des utilisateurs ne seraient pas vendus à qui que ce soit sans le consentement express des utilisateurs. Alors, tous à vos téléphones, il semblerait qu’il nous faudra maintenant lire tous les termes et conditions de nos applis.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *