Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Lumière sur les troubles psychiques liés à l’usage des Google Glass

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 17/10/2014
google glass bleue dessin

Un Américain de 31 ans est déclaré atteint d’une dépendance à Google Glass, la fameuse paire de lunettes intelligentes lancée par le géant du Web Google. Ce dernier a été pris en charge par les responsables de SARP (Substance Abuse and Recovery Programme) de l’US Navy, un organisme qui a pour mission de résoudre les problèmes de toxicomanie. Selon les médecins de SARP, l’homme portait Google Glass 18 heures par jour. Ils ont aussi indiqué qu’il a tendance à s’irriter et à devenir agressif lorsqu’on le dépouillait des gadgets technologiques. L’homme présente donc un trouble de dépendance à Internet ou IAD.

Pour rappel, Google Glass est à la disposition du public depuis plus d’un an déjà. Ce dispositif de haute technologie permet aux usagers d’accéder à leurs SMS et courriers électroniques. Il est aussi équipé de toutes les fonctionnalités innovantes réservées aux smartphones. Il se trouve que Google Glass ne remplit pas encore les caractéristiques d’un produit de consommation. Le fabricant incite seulement le public à le tester. Virgin Atlantic, une compagnie aérienne britannique a testé sa performance. Le personnel de la compagnie l’utilisait pour obtenir rapidement des informations de vol à la clientèle. Pour cet Américain soigné par l’équipe de SARP, Google Glass l’aiderait à mieux avancer dans son travail.

Vers la remise en cause de l’utilisation des Google Glass

Le traitement attribué à cet homme accro à Google Glass a fait l’objet d’une publication dans la revue Addictive Behaviours. Dans l’article, les médecins qui l’ont suivi ont mentionné que le patient avait déjà des antécédents de troubles comportementaux comme une hypomanie, de l’anxiété due à une phobie sociale, du trouble obsessionnel compulsif et une addiction à l’alcool et au tabac. En ce qui concerne la procédure adoptée par l’équipe médicale, on a commencé par déposséder le patient de tous ses appareils électroniques. Lorsqu’on l’a séparé du fameux casque intelligent, les médecins ont détecté chez lui un comportement anormal dont un mouvement presque involontaire similaire au geste à faire pour activer et utiliser le Google Glass.

Andrew Doan, le chef de Sarp, a révélé que l’utilisation prolongée du dispositif a créé un nouveau trouble psychique chez le patient. Ce dernier a même fait part de ses rêves de voir le monde à travers les petits verres de Google Glass. A priori, le risque d’addiction est élevé pour les personnes qui ont déjà connu des formes de troubles psychiques. A la fin du traitement qui a duré 35 jours, les symptômes ont commencé à disparaître. Pour le docteur Doan, la technologie portable présente un réel danger, elle déconnecterait les utilisateurs du monde réel. Notons qu’il s’agit du premier cas d’IAD ayant un rapport avec Google Glass. Pour l’heure, le géant du Web a refusé de faire des commentaires sur le sujet.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *