Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Mailpan : un pancréas artificiel contre le diabète de type 1

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 13/03/2014

diabete piqureLe diabète de type 1 ou diabète insulino-dépendant (DID) est une forme de diabète sucré. Il se manifeste le plus souvent chez l’enfant et les jeunes adultes mais rarement chez les seniors. Le diabète type 1, qu’on appelle aussi diabète « maigre » résulte de la destruction des cellules endocrines – qui produisent de l’insuline – présentent dans le pancréas.

Cette maladie auto-immune touche plus de 20 millions de personnes à travers le monde et 300.000 personnes en France mais ne concerne que 10% de l’ensemble des diabétiques Français. L’hyperglycémie, propre au diabète, survient  lorsque 80 à 90 % des cellules endocrines ont été détruites.  Les  premiers symptômes du diabète type 1 se reconnaissent par une miction fréquente (polyurie) la nuit, une soif fréquente (polydipsie),  un fort appétit (polyphagie) et une perte de poids rapide, d’où le nom « diabète maigre ». Ces symptômes s’accompagnent souvent de nausées, d’une fatigue généralisée et de troubles de la vue. Les protocoles du traitement du diabète type 1 restent jusqu’ici l’insulinothérapie (injections quotidiennes d’insuline), le contrôle quotidien de la glycémie à l’aide d’un glucomètre, et une discipline alimentaire rigoureuse (alimentation équilibrée).

Un traitement d’avenir pour les malades du diabète

Dernièrement, la société Defymed vient d’annoncer qu’un pancréas artificiel est sur le point d’entrer en phase clinique (fin 2015) à condition que les derniers essais sur le porc et le singe soient concluants. Des chercheurs français, belges, britanniques travaillent sur ce projet depuis 20 ans. Du nom de Mailpan, ce pancréas artificiel à la forme d’une poche semi-perméable de 10cm et sera implanté dans l’abdomen du patient. Ce pancréas artificiel sera doté d’une membrane, sur laquelle des cellules β vont sécréter l’insuline.  « L’objectif de ce projet est de proposer une approche thérapeutique originale permettant de proposer cette thérapie à un plus grand nombre de patients », explique le Docteur Séverine SIGRIST, responsable du laboratoire de recherche du CeeD et  Présidente de la start-up Defymed.

Le Mailpan devrait rester imperméable aux molécules de l’organisme. Il ne filtrera ni oxygène, ni glucose, ni hormone, ni nutriments, ce qui garantit sa fonctionnalité sur la durée. Les injections quotidiennes d’insuline pour les personnes atteintes du diabète de type 1 devront disparaître avec l’arrivée de ce traitement d’avenir.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *