Santé

Maladie génétique : l’autotest maintenant autorisé par le FDA

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 26/02/2015
23andme

Ayant interdit la vente d’un kit de test ADN qui sert à évaluer le risque de transmission d’une maladie génétique rare entre parents et enfants, l’agence américaine des médicaments ou Food and Drug Administration (FDA) est revenue sur sa décision. En effet, elle vient de donner son feu vert quant à la commercialisation de ce fameux autotest. Focus sur la cause de ce changement de décision majeure.

Outil efficace pour dépister le syndrome de Bloom

Le test ADN en question est produit par le laboratoire biotechnologique « 23andme ». Pour rappel, la FDA a interdit sa commercialisation en 2013, par crainte de la manière dont les utilisateurs pouvaient interpréter les résultats. En effet, l’agence pense que connaître l’existence de maladies éventuelles incitera les gens à adopter un traitement inapproprié. Cet autotest a été conçu selon un concept futuriste et son mode de fonctionnement est tout à fait simple. Ce kit permettra aux usagers de dépister les maladies génétiques incluant le syndrome de Bloom, à partir d’un petit échantillon de salive. Notons que le syndrome de Bloom est un trouble héréditaire ayant des complications graves. Il peut entre autres occasionner un retard de croissance chez les enfants. Le syndrome de Bloom peut également augmenter le risque de développement d’un grand nombre de cancers et il peut également être à l’origine de l’infertilité masculine. Grâce à ce kit de test de 23andme les futurs parents pourront évaluer en avance le risque de transmettre le syndrome de Bloom à leurs futures progénitures.

Utilisation limitée au dépistage

On estime que si la FDA est revenue sur sa décision, c’est qu’elle est consciente du risque encouru par les enfants des porteurs du gène à l’origine du syndrome de Bloom. L’agence a déclaré que le test salivaire va permettre aux utilisateurs d’évaluer les dangers auxquels sont exposées leurs descendances. Autrement dit, l’utilisation de l’autotest doit se limiter au dépistage de cette maladie héréditaire rare. Alberto Gutierrez de la FDA a également évoqué les autres avantages de l’utilisation de ce test ADN. D’après ses dires, on n’aura plus besoin de se rendre chez un professionnel de la santé pour faire l’examen. On peut directement obtenir des informations sur les possibilités de mutations du gène problématique. Même si ce test donne aux parents l’opportunité de protéger leurs enfants contre le syndrome de Bloom, les résolutions qu’ils sont censés prendre en cas de résultat positif, constituent encore une autre sujet à polémique.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (1)
  1. Pingback: Maladie génétique : l’autotest maintenant autorisé par le FDA - DocMii - Infos santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *