Diabète

Maladies chroniques : la fin des injections grâce à une pilule robotique ?

Category: Diabète Written by Antoine / 19/02/2014
schema de pilule robotique

Cette pilule serait-elle l’avenir des injections d’insuline ?

Serait-ce la fin des piqûres d’insuline ? C’est le challenge que s’est posé Mir Irman un inventeur indien spécialisé en ingénierie biomédicale. Cependant, ces pilules n’ont rien à voir avec les capsules contenant une substance active sous forme de poudre, que nous connaissons bien.

En effet, Mir Irman a imaginé un concept de pilule/capsule robot. Elle contiendrait un dispositif composé de minuscules pointes creuses permettant de délivrer des substances médicamenteuses, comme par exemple de l’insuline. Cependant, ce concept peut aussi s’appliquer à une pléthore de maladies chroniques comme le diabète ou la sclérose en plaques, précise Sciences et Avenir

Cette pilule robot pourrait révolutionner et faciliter la vie quotidienne des personnes souffrant de maladies chroniques puisque les injections deviendraient alors qu’accessoires. Les pilules, elles, pourraient s’avaler n’importe où et resteront discrètes et transportables.

Les mécanismes des pilules-robots

La pilule s’avale par voie orale. Entamant alors le processus de digestion, l’intestin libère ses acides aminés et le PH diminue, entraînant la dissolution de la couche externe de la pilule. L’acide citrique et le bicarbonate contenu dans le compartiment de la capsule se mélangent alors et forment du dioxyde de carbone. Le gaz ainsi libéré permet de relâcher le dispositif « miracle » -  des minuscules aiguilles faites de sucre – qui viendront piquer la paroi intestinale. Ces pointes se détacheront de la pilule et viendront se dissoudre dans l’organisme, fournissant ainsi le médicament au malade. En d’autres termes, cela permettra une injection interne du médicament.

Cependant, “nous avons appelé ce dispositif ‘Robotic Pill’ parce qu’il doit être totalement autonome, mais la pilule ne comprend aucun composant électronique”, précise Mir Imran.

Selon lui, les études pré-cliniques ont démontré que, en terme d’absorbtion, cette pilule serait aussi efficace que des injections.

Pour le moment, le « Robot Pill » est encore en phase d’essai et n’a pas encore été testé sur l’homme. Les données actuelles ne précisent pas si l’utilisation de la pilule-robot est douloureuse et/ou fiable à 100%. Il faudra attendre encore au moins un an avant que le FDA autorise les tests cliniques sur les humains.

Notons cependant que la société de Mir Imran, Rani Therapeutics, a reçu le soutient financier de Google Ventures.

Thank for sharing!

About The Author


Comments (0)
  1. Pingback: Maladies chroniques : la fin des injections gr&...

  2. Pingback: Maladies chroniques : la fin des injections gr&...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *