Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Médecine du futur : les robots deviennent chirurgiens

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 03/12/2014
Opération-chirurgicale-robot

La chirurgie robotique, une technique médicale déjà en vogue aux USA est désormais appliquée en Europe. C’est le centre de lutte contre le cancer de Villejuif dans le Val-de-Marne, en France, qui dispose de cet instrument high-tech. Placé à proximité de la table d’opération, le robot permet aux chirurgiens de réaliser avec succès les interventions les plus délicates.

Une intervention plus réussie

Selon le directeur général de l’hôpital Gustave Roussy, Professeur Alexander Eggermont, la chirurgie est la voie de traitement la plus adéquate pour éradiquer différentes formes de cancer.

L’arrivée de ce premier robot surnommé da Vinci, donne ainsi aux victimes de cette terrible maladie le privilège d’hériter d’une prise en charge plus qualifiée et la chance de sortir guérie. Notons que da Vinci a été créé dans les années 2000 par l’entreprise américaine Intuitive Surgery, le seul acteur du marché en ce moment.

Le robot da Vinci ne remplit pas les critères d’un véritable robot. Le chirurgien doit encore le commander. Il est équipé d’une caméra qui procure une image 3D de haute définition, des joysticks pouvant répéter les actions du chirurgien avec précision. Le chef du service de chirurgie gynécologique et responsable du projet, Pr Philippe Morice, a annoncé qu’avec ce nouvel instrument le risque de complications durant l’intervention est minime. Il en est de même en ce qui concerne les séquelles d’ordre esthétique et fonctionnel.

Utilisé pour différents types de cancers

Le robot da Vinci est actuellement utilisé pour traiter le cancer de la prostate. Selon les statistiques, 80% des interventions réalisées aux États-Unis ont abouti à un succès. La machine se montre aussi efficace dans les opérations gynécologiques comme l’hystérectomie.

Les scientifiques on également testé avec efficacité le robot pour traiter un cancer de la langue et réaliser une greffe de rein et de foie. Le chirurgien, Dr Charles Honoré, a déjà bénéficié d’une formation de six semaines en vue de maîtriser la manipulation du da Vinci, notamment les bras articulés pouvant atteindre les parties du corps difficiles d’accès. Par exemple, le robot chirurgien est une excellente alternative à la cœlioscopie, une méthode qui reste encore incertaine même si elle permet d’éviter les larges entailles peu esthétiques.

Le robot chirurgical da Vinci sera opérationnel à compter de la mi-décembre. Selon les prévisions, 450 interventions par an dans le département ORL, gynécologie, et digestif seront réalisées avec l’instrument.

Notons que le robot a coûté 2,3 millions d’euros à l’hôpital et l’établissement devra encore débourser 400.000 euros pour son entretien technique. Tous ces frais seront à la charge de la Fondation Philanthropia.

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *