Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Le nombre d’IVG stable malgré la polémique des pilules

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 06/11/2013

pilule-avortement

D’après un rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament, le déremboursement des pilules contraceptives de troisième et quatrième génération l’hiver dernier n’a pas provoqué d’augmentation du nombre d’Interruption Volontaire de Grossesses.

Selon le résultat de l’enquête menée par l’ANSM, si plus d’un million de femmes ont changé de contraception, en revanche, il n’a pas été constaté un nombre plus important d’IVG.

Suite à la polémique des pilules de troisième et quatrième génération (qui étaient soupçonnées d’accroître le risque thromboembolique), on estime qu’environ 20% des femmes concernées sont allées voir leur médecin pour se faire prescrire un traitement de première ou deuxième génération.

C’est au mois de janvier dernier que le gouvernement avait décidé de ne plus rembourser les pilules contraceptives de 3e génération suite à la polémique liée au risque d’accident thromboembolique. Certains spécialistes craignaient alors une possible augmentation des avortements en France. Or, d’après l’Agence sanitaire, ceux-ci sont restés stables.

Par ailleurs, au mois d’octobre dernier, l’Agence Européenne du Médicament avait notifié à la France que les pilules de 3e et 4e génération présentaient plus de bénéfices que de risques. Dans le même ordre d’idées, la Commission européenne a récemment ordonné aux autorités françaises de remettre prochainement le médicament Diane 35 sur le marché, un anti-acnéique qui a également un effet contraceptif.

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (0)
  1. Pingback: Le nombre d'IVG stable malgré la pol&eac...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *