Médicaments

Actu pharma, traitements et médicaments

Nouveaux médicaments contre le diabète sans risque cardiovasculaire

Catégorie : Médicaments rédigé par DocDuNet / 06/11/2015
Médecine douce

Avec plus de 3,5 millions de Français touchés, 400 nouveaux diagnostiqués chaque jour et des prévisions plutôt alarmantes, le diabète s’est imposé comme une question de santé publique de premier ordre.

De nombreuses recherches sont actuellement en cours et des innovations fréquemment proposées pour rendre le quotidien des diabétiques (plus de 380 millions de personnes touchées au niveau mondial) plus agréable à vivre. Les dernières avancées d’un point de vue thérapeutique concerne des médicaments qui n’auraient aucune incidence sur le système cardiovasculaire.

Le diabète et les problèmes cardiovasculaires

Diabète et problèmes cardiovasculaires entretiennent une relation étroite. Les diabétiques souffrent en effet d’hyperglycémie autrement dit un taux de sucre trop élevé dans le sang. Or un taux de glycémie trop important va petit à petit générer de l’athérosclérose (formation de plaques graisseuses) qui va obstruer les artères.

16 % des diabétiques souffriraient de problèmes cardiovasculaires. Ils ont jusqu’à quatre fois plus de risque de souffrir d’un infarctus du myocarde, deux fois plus de risque de souffrir d’une artérite au niveau des membres inférieurs et sont aussi plus exposés au risque d’AVC.

Malgré cette relation étroite entre diabète et problèmes cardiovasculaires ce n’est pourtant que depuis 2008 et suite à divers scandales sanitaires que les autorités américaines et européennes du médicament, respectivement la FDA et la EMA, exigent que les médicaments qui font baisser le taux de sucre dans le sang (glycémie) aient un effet au minimum neutre sur le système cardiovasculaire des patients…

Nouveaux antidiabétiques : incrétine et gliptine

Utilisé en première intention, la Metformine n’est parfois plus efficace chez certains patients : la molécule ne parvient pas à faire baisser suffisamment la glycémie. La bonne nouvelle c’est que les patients profitent depuis environ deux ans de nouveaux traitements basés sur deux molécules: incrétine et gliptine.

Si depuis 2013, on savait déjà que deux gliptines n’endommageaient pas le système cardiovasculaire quelques interrogations persistaient encore mais elles viennent d’avoir une réponse. Les résultats d’une étude de 3 ans menée sur des sujets à haut risque cardiovasculaire viennent de démontrer que les nouvelles molécules n’augmenteraient pas les risques cardiovasculaires majeurs : AVC, infarctus du myocarde et angine de poitrine.

Pas d’effet nocif sur le système cardiovasculaire… mais sur le pancréas ? Un doute subsistait également. Est-ce que ces antidiabétiques pouvaient augmenter les risques de pancréatiques voire du cancer du pancréas ?

De nouveau une réponse rassurante : ces médicaments n’augmenteraient pas non plus les probabilités de souffrir de l’une de ces pathologies, du moins à moyen terme.

Ces nouveaux antidiabétiques sont donc particulièrement intéressants : ils seraient efficace pour lutter baisser la glycémie et beaucoup plus satisfaisants sur le plan de la santé cardio-vasculaire que les sulfamides ou même la metformine, la molécule prescrite en première intention.

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *