Santé

Peut-on éviter la gueule de bois ?

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 03/09/2015
bebe_dormir_barreaux

Un repas bien arrosé, une sortie nocturne qui s’est terminée au petit matin, des verres qui se sont enchainés et au réveil c’est la gueule de bois qui vous assaille… Sensation des plus désagréables nous aimerions tous nous en passer, mais est-ce vraiment possible ? Existe-t-il un remède vraiment efficace contre la gueule de bois ?

Plus que des remèdes à proprement parler, nous vous donnons des conseils qui ont fait leur preuve chez nombre d’entre nous mais qui n’ont pas d’aval scientifique objectivement prouvé : en réalité au jour d’aujourd’hui aucune étude n’a pu démontrer un réel effet de tel ou tel principe actif.

La solution anti-gueule de bois

Pourquoi n’y a-t-il encore aucun médicament anti-gueule de bois ? Parce que le fonctionnement même de ce mal-être n’est toujours pas clairement défini. Cette sensation inconfortable aurait une origine complexe et multifactorielle à mettre en relation avec trois substances principales : l’éthanol autrement dit l’alcool à l’état pur, l’acétaldéhyde découlant du métabolisme de l’éthanol, et ce que l’on nomme les « congénères » c’est-à-dire les substances que l’on retrouve dans les boissons alcoolisées qui proviennent notamment de la fermentation.

Les symptômes de la gueule de bois se manifestent 6 ou 8 heures après la consommation d’alcool et sont plus ou moins partagés par tout le monde (à savoir maux de tête, bouche sèche, vertige, fatigue, nausées, difficulté à se concentrer, réflexes diminués). Chez certaines personnes ces conséquences peuvent être ressenties dès le premier verre de boisson alcoolisée bu.

Conseils contre la gueule de bois

Tout d’abord, il faut absolument éviter les médicaments (qui font mauvais ménage avec l’alcool) et même ceux destinés à lutter contre les maux de tête du genre aspirine, ibuprofène ou le paracétamol.

Cette précision faite nous vous conseillons d’anticiper votre gueule de bois. Autrement dit si vous savez que vous allez boire plus que de raison préparez votre organisme tant que faire ce peut. Vous pouvez par exemple manger des aliments gras voire avaler une ou deux cuillerée d’huile : la graisse ou l’huile ainsi ingurgitée formera pour votre estomac et tube digestif comme une capsule de protection contre les acides produits pour digérer l’alcool.

Durant la soirée, il est conseillé d’alterner les verres d’alcool avec des verres d’eau afin de soulager un peu votre estomac et votre foi. Bien évidemment ne pas consommer excessivement d’alcool est préférable, mais ce conseil vous ne le suivrez certainement pas… à défaut, évitez de boire des alcools contenant beaucoup de méthanol comme le vin, le brandy ou le bourbon.

Si une étude basée sur un questionnaire vient de démontrer que la consommation d’eau avant de se coucher n’enlève pas la sensation de gueule de bois, l’eau permet tout de même de réhydrater l’organisme, complètement déshydraté par l’alcool, ce qui est toujours bon à prendre : de l’eau avant, pendant et après ça ne fait pas de mal.

A défaut d’étude scientifique il faut donc se tourner vers le savoir populaire et à ce niveau, plusieurs recettes existent, à vous d’essayer… Vous pouvez par exemple manger une douzaine d’huitres, l’iode qu’elles contiennent serait bénéfique. Gober un œuf cru, il contient de la cystéine permettant d’éliminer plus rapidement l’acétaldéhyde.

De manière générale, après un excès, il faut tâcher de retrouver l’équilibre : mangez sainement pour ne pas intoxiquer encore plus votre organisme, dormez pour lui permettre de récupérer de l’énergie et si vous en avez le courage pratiquez une petite activité sportive pour éliminer les toxines.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *