Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Une nouvelle pilule qui aide à dessouler ?

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 27/02/2013

alcoolemie, taux d'alcool

Et si c’était possible de faire disparaître les effets de l’alcool grâce à une simple pilule ? Des chercheurs d’universités américaines et chinoises ont fait part d’une nouvelle invention dans la revue Nature Nanotechnology.

Après avoir injecté à des souris de fortes doses d’alcool, on leur a administré des nano-capsules contenant trois enzymes capables d’imiter le rôle du foie. Autrement dit de dégrader les molécules d’éthanol. Au bout d’une heure et demi seulement, le taux d’alcoolémie des souris a chuté de 3,7 grammes par litre alors que les autres rongeurs qui n’avaient pas reçu ces nanotechnologies n’ont éliminé que 0,2g/L.

L’alcool cause malheureusement plus de 20 000 décès chaque année dans le monde. A ce jour, aucune méthode ne permet d’accélérer la dégradation du taux d’alcoolémie dans le sang. Cette découverte pourrait notamment être très avantageuse pour traiter les patients souffrant de coma éthylique.

Bien qu’aucun test n’ait encore été réalisé sur les hommes, les scientifiques espèrent que cette recherche leur permettra de mettre au point un comprimé contre la détoxification alcoolique. Encore faut-il que la vente de la pilule miracle n’incite pas à la surconsommation d’alcool.

Selon Philippe Batel, interviewé dans Rue89, ce traitement représente aussi des risques pour le patient. Ainsi, si ce dernier abuse de ce médicament, cela pourrait mener chez les alcooliques, au syndrome du sevrage immédiat entraînant des signes pathologiques. De plus, rien ne garantit que la personne sera moins dépendante de l’alcool.

Il convient aussi d’évaluer en amont l’impact potentiellement dangereux de ces nanoparticules sur l’organisme. On les retrouve pourtant déjà dans beaucoup de produits de consommation courante que ce soit des brosses à dent ou des crèmes solaires. Même si leurs effets toxiques ont été soulignés par l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), cela n’a pas l’air d’inquiéter plus que ça les chercheurs…

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (0)
  1. Jerémie     | Reply

    On pense autant aux personnes que cela aiderait qu’à celles gérant mal leur consommation d’alcool et pouvant en abuser.
    Si les résultats sont probant il faudrait biensûr que les pillules soient uniquement disponibles sur ordonnance. Autrement on aurait une perte de consience des effets de l’alcool…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *