Insolite

Actu insolite et curiosités de notre monde (et d'ailleurs...)

Première greffe de pénis aux USA

Catégorie : Insolite rédigé par DocDuNet / 08/01/2016
Bloc opératoire

Les chirurgiens de l’hôpital universitaire de John Hopkins (Baltimore) viennent d’annoncer que la première greffe de pénis des Etats-Unis aurait lieu dans leur service de chirurgie reconstructive. L’heureux élu est un jeune militaire qui a été grièvement blessé lors d’une intervention en Afghanistan.

Greffe de pénis : deux opérations déjà réalisées en Chine et en Afrique du Sud

Si l’annonce de cette grande première chirurgicale pour les Etats-Unis a été faite le 7 décembre dernier, l’opération chirurgicale à proprement parler n’est pas encore programmée avec précision : elle devrait avoir lieu d’ici un an, peut-être un peu moins. Une préparation ardue est en effet nécessaire car la greffe de l’organe reproducteur masculin n’est pas une mince affaire.

Une première tentative a déjà eu lieu il y a quelques années en Chine (2006). Si l’opération avait techniquement réussie, le sexe greffé avait finalement été retiré à la demande de son porteur pour des raisons « d’ordre psychologique » : il n’aurait pas supporté la présence de ce corps étranger.

Une seconde tentative a eu lieu en Afrique du Sud. Cette fois-ci l’opération fût couronnée de succès car l’heureux destinataire du pénis greffé va bientôt être père. L’opération avait eu lieu en décembre 2014 : moins d’un an après, le jeune homme de 21 ans va donc être papa.

D’après l’un des docteurs ayant participé à cette opération l’objectif est triple : premièrement, il s’agit de redonner au patient la possibilité d’uriner debout à l’image des autres hommes ; deuxièmement, le but est de pouvoir avoir des relations sexuelles normales ; troisièmement c’est offrir la possibilité de procréer dans la mesure bien sûr où les testicules ne sont pas endommagés.

Le cas des Etats-Unis

Si le Chinois avait perdu son membre à cause d’un accident de voiture et le Sud-Africain à cause d’une circoncision traditionnelle qui aurait mal tournée, dans le cas des Etats-Unis, la greffe de pénis serait liée aux interventions militaires US en Irak et en Afghanistan.

En effet, d’après les estimations du Pentagone, plus de 1 300 soldats auraient été victimes d’une blessure dans la zone du pelvis. Il s’agit dans la majorité des cas de militaires ayant moins de 35 ans, blessés aux parties génitales à cause de l’explosion d’une bombe artisanale.

La réussite de cette première intervention est donc particulièrement importante pour les autres militaires qui sont inscrits sur la file d’attente. Dans tous les cas « 60 opérations chirurgicales tests » seraient envisagées afin d’évaluer les résultats et peut-être banaliser l’opération dans le futur.

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *