Alimentation

Actu sur l'alimentation, la nutrition, la diététique, les régimes et les compléments

Qu’est-ce que le cholestérol ?

Catégorie : Alimentation Santé rédigé par DocDuNet / 09/10/2015
Fish & Chips

Le cholestérol, nous en avons tous déjà entendu parler, souvent en mal. Mais qu’en est-il vraiment ? Mauvais cholestérol, bon cholestérol, causes, solutions… Faisons le point sur le sujet.

Le cholestérol, c’est quoi ?

Plaque de cholestérol bouchant l'artèreLe cholestérol, c’est une graisse indispensable au bon fonctionnement de notre organisme : il sert à constituer certaines cellules et à fabriquer différentes hormones. Le foie produit les 2/3 des nécessités en cholestérol. L’autre tiers est fourni par les aliments que nous consommons, surtout par les graisses d’origine animale. Le cholestérol devient problématique lorsqu’il se trouve en excès dans le sang : il s’agit d’hypercholestérolémie, problème de santé qui concerne entre 20 % et 30 % de la population.

Enfin, on distingue deux types de cholestérol. Celui que l’on nomme communément le « bon cholestérol » à base de lipoprotéines de haute densité (HDL) et celui que l’on appelle le « mauvais cholestérol » à base de lipoprotéines de basse densité (LDL). Le mauvais cholestérol en excès ne pouvant être synthétisé par le foie s’accumule sur les parois des artères (athérosclérose) et peut être à l’origine de plusieurs pathologies : accident cardiovasculaire, angine de poitrine, AVC, etc. Le bon cholestérol a pour mission de déplacer vers le foie ces graisses qui s’accumulent afin que ce dernier les élimine.

Quelles sont les causes d’un mauvais cholestérol ?

Plusieurs facteurs influent sur le taux de cholestérol dans le sang. On peut citer l’âge : plus on vieillit, plus le taux de cholestérol dans le sang augmente. Le sexe : les hommes présentent un taux de cholestérol plus élevé que celui des femmes. L’hygiène de vie : le régime alimentaire, la consommation d’alcool, la pratique d’une activité physique, le poids (surcharge pondérale, obésité) sont autant d’éléments qui influent directement sur le taux de cholestérol des individus. Enfin, il existe un facteur héréditaire, d’origine génétique, augmentant les risques de maladies cardiovasculaires même chez les sujets jeunes. On parle dans ces cas-là d’hypercholestérolémie familiale.

Quelques solutions pour faire baisser votre taux de mauvais cholestérol

Si l’on ne peut pas faire grand chose contre le temps qui passe, les troubles génétiques ou le fait d’être un homme, on peut par contre modifier considérablement différentes habitudes de la vie quotidienne. Comme nous vous l’expliquions, l’hygiène de vie joue un rôle important sur la concentration de cholestérol dans le sang. Voici quelques conseils.

  • Soyez plus actif : monter les escaliers plutôt que prendre l’ascenseur, commencer à pratiquer un sport, aller au travail en vélo, en marchant plutôt qu’en voiture (dans la mesure du possible bien sûr), etc.
  • Surveillez votre assiette. Mangez plus souvent : mieux vaut manger 6 collations à heures régulières tout au long de la journée que deux repas. Consommez plus de céréales complètes : utilisez par exemple du pain complet pour préparer un sandwich, pensez aux graines de lin. Consommez de l’huile d’olive vierge dans vos salades plutôt que de la vinaigrette industrielle, éliminez le beurre pour préparer vos plats et remplacez-le par une margarine végétal sur le pain.
  • De manière générale, vous devrez essayer de réduire votre apport en graisses d’origine animale (pas plus de 30 % voire 35 % de l’apport total des calories) tout comme les acides gras saturés présents dans les produits industriels, les pâtisseries, la viande, les œufs, le beurre. Mettez l’accent sur les acides gras insaturés présents dans les huiles végétales, les poissons gras, les fruits secs.
  • Enfin rigolez plus souvent, une étude effectuée sur des diabétiques à mis en évidence une hausse du bon cholestérol chez des personnes qui riaient plus souvent que les autres (grâce à une série TV regardée 30 minutes par jour).

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *