Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Rachat AstraZeneca : proposition finale de Pfizer rejetée

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 26/05/2014
pfizer

Après avoir proposé, il y a deux semaines une offre de 100 milliards de dollars. Le géant américain Pfizer s’est vu de nouveau rejeter sa dernière offre de 117 milliards de dollars pour le rachat du groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca.

Dans un communiqué publié lundi, leprésident du conseil d’administration d’AstraZeneca, Leif Johansson a expliqué les raisons de ce refus, en déclarant : «Nous avons rejeté la proposition finale de Pfizer parce qu’elle est inadéquate et aurait représenté des risques significatifs pour les actionnaires au Royaume-Uni, en Suède et aux États-Unis». En effet, le second laboratoire pharmaceutique mondial, l’américain Pfizer se trouvent actuellement dans une situation délicate. Alex Arfaei chez BMO Capital Markets éclaire la situation en déclarant « Les perspectives de croissance de Pfizer à moyen terme sont voilées « . En deux ans, le géant new-yorkais a connu une baisse d’environ 10 milliards de dollars sur son chiffre d’affaires. De 61,03 milliards de dollars en 2011, il a chuté à 51,6 milliards fin 2013. Par exemple, son célèbre anticholestérol, Lipitor, n’a réalisé que 2,3 milliards de dollars de vente en 2013, contre 9,6 milliards de dollars en 2011. Les ventes de sa pilule bleue Viagra contre les troubles érectiles sont également en chute libre. L’ américain Pfizer a vite laissé sa place de leader mondial au profit du Suisse Novartis, qui a réalisé un CA de 57,92 milliards de dollars en 2013.

Rachat stratégique contesté

Les raisons de cette « baisse de performance  » sont expliquées par une faible présence dans les secteurs porteurs ( le diabète, l’oncologie, l’immunologie). Le laboratoire new-yorkais accuse un sérieux retard. Pourtant, les secteurs comme l’oncologie reste un marché à haut potentiel, il devrait représenter 114 milliards de dollars en 2018 contre 68 milliards en 2012, selon Evaluate Pharma. En 2013, Pfizer n’a réalisé que 1,64 milliard de dollars de vente sur ses anticancéreux contre 11 milliards de dollars pour Novartis. Selon Capital Markets, en faisant ce rachat stratégique d’AstraZeneca, Pfizer pourrait reprendre sa place de leader mondial notamment dans le domaine de l’immunologie, un marché qui devrait peser 30 à 50 milliards de dollars d’ici à 2023.

L’annonce de l’intérêt de Pfizer pour AstraZeneca a vite suscité les débats au Royaume-Uni, mais également en Suède,(où une partie du groupe a ses origines, ancien Groupe Astra). Interrogé au Parlement anglais au début du mois, le patron de Pfizer ,Ian Read, n’avait pas pu donner des réelles garanties sur le maintien des postes au Royaume-Uni. AstraZeneca qui emploie 6 700 personnes au Royaume -Uni. Leif Johansson dénonce la démarche de Pfizer en déclarant «L’approche de Pfizer envers AstraZeneca semble n’avoir été fondamentalement motivée que par les bénéfices financiers pour ses actionnaires au travers de l’optimisation fiscale et des économies ». Pfizer a déjà fait savoir qu’elle n’avait nullement l’intention de faire une nouvelle offre. A moins d’un changement de dernière minute, l’offre de Pfizer de 117 milliards de dollars devrait expirer aujourd’hui, lundi 26 mai, à 17h UTC.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *