Santé

Réchauffement climatique : ses méfaits sur la santé

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 16/06/2015
rechauffement climatique

Si les effets néfastes du réchauffement climatique sur la biodiversité sont déjà connus ; il se trouve aussi qu’il a des impacts sanitaires graves. Depuis 2013, le Haut conseil de la santé publique, un organe consultatif au sein du ministère de la Santé, a effectué une étude en vue de mieux définir les risques. Le professeur Jean-François Toussaint a révélé au public les résultats des recherches fin mai, et a dévoilé les conséquences directes et indirectes du réchauffement climatique sur la santé humaine.

Menace extrême pour les personnes vulnérables

Dans son rapport, le professeur Toussaint a annoncé que les personnes vulnérables sont les plus exposées aux dangers du réchauffement climatique. Elles incluent notamment les seniors, les jeunes enfants ainsi que les individus qui vivent dans la précarité. Toujours selon l’expert, la hausse de température pouvant excéder 25°C va par exemple causer un grand nombre de décès dans la classe de population mentionnée auparavant. Le réchauffement climatique est en effet à l’origine des phénomènes catastrophiques à l’image des canicules, qu’une population de plus en plus vieille comme celles de la France et des autres pays développés ne pourrait pas supporter.

Les rayons solaires qui se diffusent de manière intense et durable surtout pendant la saison estivale favorise également l’apparition de plusieurs cas de cancer de la peau ou mélanomes cutanés. Les statistiques affichent déjà l’importance du danger. A priori, les cas de cancer détectés entre les années 1990 et 2010 ont augmenté de 45% chez les hommes et de 19 % chez les femmes. La hausse de température favorise aussi le développement de diverses maladies infectieuses. Elle élargit en même temps les champs d’action des parasites, vecteurs de maladies ; tel que le moustique porteur de la dengue.

Le rapport rendu public fin mai dévoile aussi les risques sanitaires inattendus occasionnés par le changement climatique. Ce phénomène multiplie entre autres les catastrophes naturelles comme les inondations et la forte chaleur optimisant les risques d’incendies et elles s’abattent souvent dans les zones littorales les plus peuplées. La délocalisation des habitants de ces régions devient ainsi primordiale.

Le réchauffement climatique nuit également au développement du secteur agricole, engendrant ainsi des déficits alimentaires. Face à de tels risques, le Haut conseil de la santé publique recommande donc un plan d’action efficace comme la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’interdiction de l’exploitation des énergies fossiles d’ici 2100. Cependant, le président, Roger Salamon, est pessimiste quant à la mise en place d’un tel programme. Selon l’expert, la chance qu’il se réalise est de 3 à 5 %.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *