E-santé

Actu e-santé (santé connectée), innovation et quantified-self

Safestamp, un tatouage qui va sauver des vies

Catégorie : E-santé rédigé par DocDuNet / 14/07/2015
safestamp_heineken

Comment lutter contre l’alcoolémie au volant ? Comment sauver des vies et éviter les accidents après une soirée trop arrosée ? Voilà certainement deux questions que Meghan O’Neill et son amie Chennai Divya Seshadri se sont posées avant d’inventer ce qu’elles ont appelé le Safestamp : le tatouage qui va sauver des vies !
Le Safestamp est un tatouage éphémère (c’est-à-dire un tampon qui reste sur votre peau durant quelques jours) qui indique si vous êtes apte à conduire un véhicule ou non. Il s’agit en quelque sorte d’un éthylotest qui est imprimé directement sur votre épiderme.
Le principe est plutôt simple et repose sur la même technologie utilisée pour contrôler la glycémie chez les diabétiques. Le niveau d’alcool du consommateur est mesuré via sa sueur à l’aide d’une micro-puce l’attirant grâce à des ondes électromagnétiques.
Le résultat est aussi surprenant

qu’efficace. Normalement de couleur jaune phosphorescente, le Safestamp devient bleu si le taux d’alcool est supérieur à la limite autorisée. Le conducteur du véhicule mais également ceux qui l’accompagnent ainsi que les services de sécurité des boîtes de nuit et autres clubs savent donc immédiatement et même de nuit si le chauffeur est apte à prendre le volant ou non.

Heineken et la prévention

Ces deux étudiantes américaines de la Miami Ad School vont peut-être sauver des milliers de vies grâce à leur invention. Particulièrement économique, le Safestamp devrait rapidement se populariser : le prix de revient serait inférieur à 1 dollar. Comme le principe de fonctionnement est très simple il est également très facile à personnaliser. Par conséquent tous les lieux de divertissements nocturnes pourraient tatouer leurs clients avec un symbole de leur établissement et jouer ainsi un grand rôle de prévention.

Le Safestamp sur la peau, tout le monde pourra voir de manière objective et simple si le conducteur est apte ou non à prendre le volant. Présenter ce résultat aux yeux de tous devrait en faire réfléchir plus d’un avant de prendre la route ou de monter dans une voiture où la main du conducteur brille de bleu…
D’après l’Observatoire national interministériel de sécurité routière, en 2014, 3384 personnes sont mortes sur les routes françaises, 636 étaient des jeunes de 18 à 24 ans et cette tranche d’âge représente plus du quart des personnes décédés en présence d’alcool. Les accidents les concernant se produisant deux fois plus souvent durant le week-end que le reste de la semaine, toutes les initiatives qui peuvent contribuer à lutter contre ce fléau (il s’agit également de la première cause de mortalité pour les jeunes) sont à notre avis bonnes à prendre.
La marque de bière Heineken sponsorise d’ailleurs ce projet et joue la carte d’une consommation d’alcool responsable.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *