Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Voyager à l’étranger, c’est bien, penser à sa santé, c’est mieux !

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 21/02/2012
sante voyage paludisme tourista

Il parait assez évident, avant de partir en séjour à l’étranger, en particulier dans des zones chaudes et humides comme l’Amérique latine, l’Afrique, l’Asie et l’Indonésie, qu’il y a quelques vaccins et précautions à prendre pour éviter de tomber malade une fois sur place, risquer sa vie et ruiner son séjour.

Paludisme

Une des premières précautions à prendre dans ces zones est bien sûr le paludisme qui tue encore dans le monde. Il est pourtant assez simple de traiter le paludisme, il suffit d’en parler à son médecin pour prévoir en avance votre santé en voyage, faire les vaccins nécessaires et rester à jour mais aussi commencer une cure antibiotique avant, pendant et après le séjour pour être immunisé de la bactérie.

Il existe plusieurs solutions contre le paludisme, en particulier quand vous ne vivez pas dans des ces zones mais y aller seulement en séjour occasionnel, le plus simple reste la prise de traitement comme présenté ci-dessus.

Le paludisme s’attrape par une piqure du moustique anophèle qui transporte la bactérie provoquant le paludisme, une fois piquée par celle-ci, elle se répand dans votre corps jusqu’à vos organes, le foie en particulier et va vite provoquer des symptômes très similaires à la grippe : Fortes fièvres, courbatures etc.

Avant votre départ, consultez votre médecin et pour en savoir plus, consultez notre page sur le paludisme.

Tourista

Voilà un joli mot inventé pour définir gracieusement la diarrhée du voyageur, ces petits problèmes gastriques que l’on attrape les premiers jours dans un pays étranger car non habitué à la nourriture mais aussi aux différentes bactéries présentent dans l’environnement, la nourriture mais surtout l’eau.

Le danger de la tourista est qu’il vous déshydrate rapidement et vous perdez dans les selles des oligoéléments essentiels en grande quantité. Lors de la tourista, il est important de boire beaucoup d’eau pour ne pas souffrir de déshydration et veiller à prendre les bons traitements pour combattre la bactérie, calmer les symptômes, préserver votre fleur intestinale pour ne pas irriter vos intestins.

Comme pour le paludisme, il est important de parler à votre médecin, en particulier si vous avez un système gastrique fragile.  Il existe aussi des traitements de la tourista, une trousse à pharmacie spéciale pour traiter la tourista lors de vos séjours à l’étranger.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (1)
  1. erwan.b     | Reply

    il est vrai que bali est une zone humide, normale sur les tropiques et proche de l’équateur; j’y habite, et il faut bien admettre que les autorités essaie de faire au mieux avec des campagnes de démoustiquations, ils sont sérieux sur ce point, et un peu moins sur l’écologie et l’hygiène du coup. des info futures à ce sujet sur mon web. merci c’est une source d’information essentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *