Alimentation

Actu sur l'alimentation, la nutrition, la diététique, les régimes et les compléments

Se marier rend…plus gros!

Catégorie : Alimentation rédigé par DocDuNet / 21/07/2015
femme_obeses_porte_homme

Lorsque l’on parle de mariage, les premiers mots qui nous viennent à l’esprit son généralement « amour, enfants, maison, etc. » Qui pense à « prise de poids », personne n’est-ce pas ? Et pourtant… Une étude tout récemment publiée démontrerait que les personnes mariées sont plus « lourdes » que les célibataires. Bizarre ? Pas vraiment d’après les chercheurs.

Etre marié vous rendrait plus gros

Aussi surprenant que cela puisse paraître le mariage influencerait directement sur la santé des individus qui se sont dit « oui », en bien mais aussi en mal. Une étude publiée courant juin dans The American Journal of Public Health démontrait que les personnes mariées avaient moins de probabilité de souffrir d’un accident vasculaire ou de mourir prématurément, respectivement 5 % et 15 % de probabilité en moins.

Si les jeunes mariés peuvent donc se réjouir de s’être passés la bague au doigt ils devront tout de même faire attention à leur ligne. Une autre étude, cette fois-ci menée dans 9 pays européens (les Pays-Bas, la France, l’Espagne, l’Autriche, l’Italie, l’Allemagne, la Russie, la Pologne et enfin le Royaume-Uni) et publiée dans la revue Social Science & Medicine vient en effet de démontrer que les couples mariés pèseraient en moyenne 2 kilos en plus que les individus célibataires.

L’IMC (Indice de Masse Corporelle) chez les mariés serait de 26,3 kilos/m² pour ces messieurs et de 25,6 kilos/m² pour ces dames. Chez les célibataires il serait de 25,7 kilos/m² pour les hommes et 25,1 kilos/m² pour les femmes. Précisons que marié ou non cet IMC correspond à un surpoids suivant les critères de l’OMS. Il serait donc plus important encore chez les couples.

Ces différentes études démontrent donc que certains faits sociaux ont une influence directe sur la santé des individus. Pour Jutta Mata, l’une des auteurs, cette surcharge pondérale encore plus importante chez les couples s’explique paradoxalement par une manière de manger plus consciente et au final plus saine : les époux préfèreraient cuisiner et consommer des produits régionaux plutôt que d’acheter des plats préparés.

Le problème de poids en Europe

Une autre étude cette fois-ci menée par l’OMS révèle que les citoyens européens grossissent de plus en plus. Il y aurait de quoi s’inquiéter sérieusement car la proportion d’obèses, suivant les projections de l’institution, va augmenter probablement dans tous les pays, à l’exception peut-être des Pays-Bas. L’Organisation Mondiale de la Santé estime ainsi qu’une épidémie menace l’Europe d’ici à 2030 : une épidémie d’obésité !

Le pays le plus touché par ce problème de santé publique serait l’Irlande qui compterait 89 % des hommes et 87 % des femmes en surpoids dans 15 ans, dont respectivement 48 % et 57 % d’obèses.

Actuellement, les trois pays les plus touchés par l’obésité sont pour les hommes : Grèce (27,90 % de la population), Chypre (27 %), Angleterre (26 %) et pour les femmes : Ecosse (29,3 %), Chypre (28,90 %) et Grèce (25,6 %).

Les causes de ces problèmes de poids sont directement liées à une mauvaise hygiène de vie : alimentation de mauvaise qualité, activité physique insuffisante, stress, etc. auxquelles s’ajoutent des facteurs génétiques et environnementaux (pollution, médicaments…).

La France n’échappe pas à cette tendance. Il y avait ainsi 15 % d’adultes obèses en 2012 pour seulement 6 % approximativement en 1980. Une lueur d’espoir cependant : c’est la première fois en 30 ans que la progression de l’obésité ralentit dans l’Hexagone.

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *