Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

La pilule contraceptive Diane 35 retirée du marché

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 31/01/2013
Diane 35 interdite, dangers pilules contraceptives

Diane 35 interdite, dangers pilules contraceptives

Cela fait un mois que les pilules de troisième génération sont sous le feu des médias suite à l’accusation du laboratoire Bayer, à l’origine des AVC provoqués chez certaines patientes. La décision finale est enfin tombée. L’Agence du médicament (ANSM) a annoncé mercredi 30 janvier l’obligation de retirer la pilule Diane 35 ainsi que ses génériques du marché français.

Pourquoi la pilule est-elle suspendue des ventes ?

Prescrit par les médecins en tant que contraceptif depuis plus de 20 ans, Diane 35 a été jugée responsable de 4 décès selon les autorités sanitaires Il faut savoir que cette pilule est à l’origine un traitement contre l’acné mais il a été aussi prescrit comme contraception durant toutes ces années sans prendre compte des dangers auxquels les patientes étaient exposées. Après l’affaire du Médiator, voici un autre exemple de médicament dont l’usage a été détourné à tord.

La procédure de suspension d’autorisation de mise sur le marché prendra effet dans 3 mois selon Pr. Dominique Maraninchi, Directeur Général de l’ANSM. Les patients actuellement sous la pilule sont cependant invités à poursuivre leur traitement jusqu’au bout.

Quelle contraception est la moins risquée ?

De la pilule au stérilet, en passant par l’anneau vaginal et le patch contraceptif, les moyens de lutter contre une grossesse sont nombreux. Pour le Docteur Béatrice Guigues, vice présidente du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens français (CNGOF) qui s’est exprimé dans le 20minutes, il suffit de savoir quelle est pour vous la méthode la plus adaptée. Les risques de thromboses sont bien présents pour les pilules de troisièmes génération même si le nombre de cas est très limité.  Quant à l’implant vaginal, il comporte aussi des risques puisqu’une femme sur trois peut souffrir d’hémorragie.

Pour quelle technique peut-on alors opter sans danger ? Votre médecin ou gynécologue doit pratiquer un examen clinique pour vérifier qu’il n’y a pas de contre-indications à la prise de votre traitement.  Si vous souhaitez changer de contraception, demandez à votre praticien de vous expliquer en détail les options qui se présentent à vous.

 

 

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (1)
  1. Pingback: Retour de Diane35: comment va-t-elle être prescrite ? | Le blog des news santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *