Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Un casque laser pour lutter contre la calvitie

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 25/09/2014
igrow casque

Un casque haute technologie, un laser et un moyen de lutter contre la calvitie. Sur le papier, le traitement proposé par Igrow a les arguments pour séduire une proportion non négligeable de la population masculine (voire féminine) qui souffre de problèmes capillaires. Mais est-ce un réel atout dans la bataille contre la calvitie ?
Présentée sous la forme d’un casque, utilisable « à la maison », cette technologie est vendue comme pouvant faire croitre les cheveux, en leur offrant une apparence plus fournie. 21 diodes lasers et 30 LED nettoient, redynamisent et stimulent les cellules de la peau pour  permettre aux cheveux de repousser et de devenir plus forts. Si les lasers et les LED aient déjà prouvé leur efficacité, il n’y en revanche aucune preuve de l’efficacité de l’Igrow à ce jour. Au rayon accessoire, devant être porté pendant des périodes de 25 minutes, le casque intègre de vrais écouteurs qui peuvent être connectés à un lecteur MP3, histoire de passer le temps.

Les médecins restent prudents

Le fabriquant indique que les premiers résultats sont apparents après 6 à 8 semaines et que l’effet complet est visible après 9 mois de traitement. Il précise également qu’il n’y a pas d’effets secondaires. Son prix est d’environ 850€, ce qui peut paraître raisonnable par rapport à une greffe de cheveux qui revient à plusieurs milliers d’euros minimum.
La communauté médicale reste elle prudente à l’image du docteur Kouremada, chirurgien spécialisé dans la greffe de cheveux, cité par le Dailymail. « Ce procédé est destiné aux hommes et femmes qui ont une chevelure clairsemée ou une calvitie causée par une maladie héréditaire. Ce n’est pas quelque chose de nouveau, je conseille par exemple à certains de mes patients d’utiliser un peigne laser, qui utilise la même technologie que l’Igrow, depuis plusieurs années. Toutefois, il est très peu probable qu’un patient qui est entrain de perdre ses cheveux connaisse une restauration majeure. Certains cheveux fins peuvent devenir plus épais mais il est très peu probable de voir une forme de recroissance réelle. Le plus important pour le patient avant d’investir dans ce genre de chose, c’est de comprendre d’où viennent ses problèmes capillaires. »

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *