E-santé

Actu e-santé (santé connectée), innovation et quantified-self

Une appli pour lutter contre le gaspillage

Catégorie : E-santé rédigé par DocDuNet / 30/04/2015
nourriture_frigidaire

Selon un bilan établi par le ministère de l’Agriculture aux Etats-Unis ou USDA, 16 kilos de nourriture par personne par mois finissent à la poubelle aux Etats-Unis. Les aliments jetés représentent 21 % des réserves de nourriture dans le pays. L’USDA a donc collaboré avec l’Université de Cornell et Food Marketing Institute pour concevoir une application pour éviter un tel gâchis. Cette application est baptisée FoodKeeper.

Une meilleure conservation des aliments

Selon les responsables de l’USDA, les dates de péremption relativement courtes augmentent le risque de gaspillage alimentaire aux USA. L’application FoodKeeper a donc un rôle précis : aider les gens à mieux consommer. La première fonctionnalité du logiciel consiste à dispenser des conseils pertinents permettant aux consommateurs de mieux conserver plus de 400 produits périssables incluant les petits pots pour bébés et d’élargir leur durée de stockage.

FoodKeeper permet aussi aux usagers d’établir un classement de plusieurs types d’aliments selon leur durée de conservation. Grâce à cette fonction, on peut facilement faire la différence entre la durée de vie d’une banane conservée au frais ou dans le garde-manger. La fameuse application est également chargée de lancer une alerte quelques jours avant la date d’expiration d’un produit pour qu’il ne finisse pas à la poubelle. Elle est aussi censée protèger les consommateurs de l’intoxication alimentaire et conçue pour dispenser des conseils sur la manière de préparer ou de cuire la volaille, la viande ainsi que les fruits de mer. Pour finir, FoodKeeper est équipée d’un système de commande vocale permettant aux usagers de demander des informations à un représentant virtuel. Ce programme spécifique est désormais téléchargeable à titre gratuit et il est compatible aux appareils iOS et Android.

Le gaspillage alimentaire en Europe et en France

L’étendue du problème est aussi énorme dans le continent européen. Un rapport émanant de la Commission européenne à Bruxelles a révélé que 100 millions de tonnes de nourritures par an finissent au rebut. En France, le ministère de l’Agriculture estime une perte de 20 kg de nourriture par Français par an, soit 400 euros par an par foyer. Les autorités européennes rejettent la faute à l’étiquetage et aux dates de péremption. Pour certains parlementaires, il est possible de réduire le gâchis en limitant l’utilisation de la fameuse mention « à consommation de préférence avant ». Pour remédier au problème, l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir opte pour le lancement d’une campagne d’information durant laquelle, on apprend aux consommateurs de distinguer la date de péremption à la date limite d’utilisation optimale. Il faut en effet dire que certains aliments sont encore consommables quelques mois ou même un an après la date d’expiration.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *