Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Une jeune maman sur dix a des TOC

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 11/03/2013

Une fois qu’elle a donné naissance à une petite fille ou à un petit garçon, il n’est pas rare que la jeune maman connaisse une période difficile psychologiquement. Entre le fameux baby blues et le nouveau statut de mère, il faut parfois un peu de temps avant de retrouver un certain équilibre.

Mais une récente étude publiée dans le Journal of Reproductive Medicine met l’accent sur un autre problème potentiellement bien plus grave. En effet, selon les chercheurs américains de l’Université Northwestern de Chicago (Illinois), environ 10% des femmes qui ont accouché présenteraient des troubles obsessionnels compulsifs.

Ces fameux TOC consisteraient à vérifier fréquemment que le bébé respire bien et à constamment laver et relaver les biberons par exemple. Ces troubles du comportement sont de l’ordre de l’anxiété et ils se définissent par l’apparition de pensées dites intrusives comme l’inquiétude, l’appréhension ou la peur.

Un phénomène éphémère

Pour arriver à ce chiffre de 10%, les scientifiques ont étudié un échantillon de 460 femmes 15 jours après leur accouchement, puis 6 mois plus tard. C’est donc durant ces deux semaines qui suivent la fin de la grossesse qu’ils ont alors remarqué qu’une jeune maman sur dix présentait un TOC, le plus souvent lié à l’hygiène du nourrisson ou à sa sécurité.

Néanmoins, dans plus de 50% des femmes concernées, ces troubles disparaissaient au bout de 6 mois. Ces symptômes ne sont guère inquiétants selon les chercheurs et sont même très simples à expliquer, puisqu’ils sont le résultat de l’instinct de la mère à protéger son nouveau-né. Bien évidemment, si ces TOC persistent, il est recommandé de consulter son médecin pour évoquer ces petits désagréments.

Touchant environ 2% de la population, les troubles obsessionnels compulsifs  constituent la quatrième maladie mentale la plus répandue. Jusqu’à présent, l’origine neurologique exacte de ces troubles reste inconnue, même si certaines études font référence au rôle du Cortex orbifrontal et cingulaire antérieur. Dans un tiers des cas, ces TOC apparaissent durant l’enfance et peuvent grandement handicaper entre autres la vie sociale de la personne concernée.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *