Archives

Articles ayant été archivés. Ces articles ne sont plus rangés par catégories mais demeurent accessibles pour la postérité !

Méningite B : un vaccin commercialisé en 2013

Catégorie : Archives rédigé par DocDuNet / 21/11/2012

medecin, vaccin nourrisson

La méningite à méningocoque B est la forme de la maladie la plus courante en Europe qui provoque aussi le plus grand nombre de décès.

Le premier vaccin contre cette infection a été approuvé par l’EMA (Agence européenne du médicament) et sera mis sur le marché en Europe début 2013.

Une maladie parfois incurable

Bien que la manifestation de la maladie soit rare de nos jours, si vous la contractez, la méningite peut être fatale :

  • Elle peut tuer en l’espace de 24h
  • 65% des cas sont mortels
  • 10% des patients en meurent malgré la prise de traitement
  • 20% des malades qui guérissent gardent de graves séquelles à vie

On compte entre 500 et 800 personnes atteintes par la pathologie en France chaque année. 1 méningite sur 4 est de type C et 3/4 sont de type B.

Les personnes à risques sont avant tout les nourrissons, puis les adolescents et les adultes de 15 à 24 ans et enfin les personnes âgées. Les symptômes récurrents sont la fièvre,  des maux de tête, une photophobie ou crainte de la lumière, des nausées ou des vomissements.

Une avancée majeure pour les laboratoires Novartis

Après 20 ans de développement, les laboratoires Novartis espèrent bien tirer profit du Bexsero à l’heure où leur division vaccin connaît un déclin. Avec le lancement en 2013, le leader pharmaceutique pourra peut être redresser ce secteur et faire face aux concurrents Sanofi ou GlaxoSmithKline.

Disponible au public dès l’âge de deux mois, le vaccin pourra particulièrement aider à éradiquer l’infection chez les nourissons qui sont les plus touchés. Selon le Dr Matthew Snape, consultant en pédiatrie et en vaccinologie à l’Oxford vaccine group, « l’infection à méningocoque B est une des causes principales de méningites et de septicémies chez les enfants. Sa progression fulgurante et ses conséquences dramatiques en font l’une des infections les plus redoutées aussi bien par les parents que par les pédiatres ».

Contrairement aux médicaments qui sont toujours menacés par l’apparition de génériques, le marché des vaccins, lui, est en pleine expansion. Mais le Bexsero aura t-il pour autant du succès auprès des patients ?

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *