Santé

Votre santé dépend de votre sommeil !

Catégorie : Santé rédigé par DocDuNet / 12/10/2015
Femme endormie

Pratiquer une activité sportive régulière, surveiller son alimentation en mangeant équilibré, ne pas fumer ni boire trop d’alcool sont autant de conseils à respecter pour être en bonne santé. Ce que l’on sait moins, c’est que bien dormir est également essentiel pour garder la forme. Le manque de sommeil entraine effectivement de nombreux problèmes de santé trop souvent méconnus, voilà pourquoi nous avons décidé de vous les présenter aujourd’hui. « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » dit-on. Peut-être. Mais à condition d’avoir suffisamment dormi.

Nous dormons de moins en moins

Différentes études démontrent que le temps consacré au sommeil a tendance à diminuer dans nos sociétés contemporaines hyper productives : de 7 à 8,5 heures de sommeil par nuit au début des années 60, nous en sommes à 7 heures aujourd’hui pour 50 % d’entre nous, soit une perte d’1,5 heure de sommeil quotidienne en l’espace de quelques décennies. Les heures de sommeil sont en effet les premières à être sacrifiées lorsque l’on manque de temps pour travailler ou pour les loisirs.

Il faut savoir que le temps de sommeil adéquat pour une personne adulte est estimé entre 7 et 8 heures. Les personnes qui travaillent plus de 9 heures quotidiennement ont ainsi tendance à dormir 30 minutes en moins que ceux qui travaillent entre 7 et 9 heures par jour. Même constat pour les personnes qui se disent stressées mais aussi pour les parents ayant deux enfants ou plus (25 minutes en moins). Le National Institutes of Health (Etats-Unis) considère que dormir suffisamment a une incidence vitale sur notre santé, importance comparable à la qualité de l’air que nous respirons.

Manque de sommeil : des signes dès la première nuit

Une seule nuit avec un manque de sommeil est suffisante pour entrainer des effets néfastes sur notre organisme. Une nuit avec moins de 6 heures de sommeil diminue, la concentration, la mémoire, la satiété et l’immunité : vous êtes plus susceptible d’attraper un rhume. Moins de 6 heures par nuit engendre à l’inverse une augmentation de l’appétit, de votre émotivité (plus susceptible…) et les risques d’accidents (en voiture, au travail, etc.). Ce manque de sommeil engendre également une accélération du vieillissement de l’épiderme et une perte de masse cérébrale.

Vous avez tendance à dormir moins de 6 heures par nuit de façon régulière ? Il est temps de changer cette mauvaise habitude au plus vite. Une semaine à ce rythme affecterait plus de 700 de nos gênes ! Plus précisément, dormir moins de 6 heures par nuit régulièrement augmente le risque d’obésité, de diabète de type 2, de maladies cardiaques (comme un infarctus, une insuffisance cardiaque, l’hypertension artérielle), d’AVC (4 fois plus de chance qu’une personne qui dort entre 7 et 8 heures par nuit), du cancer colorectal, du cancer du sein agressif. Le manque de sommeil diminuerait également la quantité de spermatozoïdes : une baisse de 29 % a ainsi été constatée. Enfin moins vous dormez plus votre risque de décès augmente et ce, même si des ajustements sont faits au niveau u diabète, de l’hypertension et autres.

Cet article va-t-il intéresser vos proches ?
Comments (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *